Les alibis du milieu anthroposophique : « à l’Education Nationale, ce n’est pas mieux ! »

Blog de Grégoire Perra

Les alibis du milieu anthroposophique : « à l’Education Nationale, ce n’est pas mieux ! »

Un autre argument revenant souvent pour minimiser les travers des écoles Steiner-Waldorf que j’évoque dans mon article paru sur le site de l’UNADFI (site), consiste à dire : «  Oui mais à l’Education Nationale ce n’est pas mieux, il y a aussi des problèmes ! ». Certes, on peut à bon droit exercer son esprit critique également sur cette institution, mais cela doit-il devenir un alibi pour ne plus voir aucun des graves dysfonctionnements qui frappent les écoles Steiner-Waldorf ? Qu’on ouvre une revue comme celle de l’APAPS, ou les « Lettres » publiées par la Fédération des Ecoles Steiner-Waldorf, ou qu’on lise un quelconque article sur la pédagogie de Rudolf Steiner paru dans l’une des revues anthroposophiques françaises ces vingts dernières années, ou plus, et qu’on y cherche ne serait-ce qu’une ligne d’autocritique ou d’exposé de problèmes sur le fonctionnement…

View original post 893 mots de plus

Advertisements

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Le vrai visage des écoles Steiner-Waldorf, Leurs méthodes de dissimulation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s