Les alibis du milieu anthroposophique : « C’est un cas particulier ! »

Blog de Grégoire Perra

Les alibis du milieu anthroposophique : « C’est un cas particulier ! »

Pourquoi les anthroposophes ou les personnes qui vivent dans le milieu anthroposophique ont-ils tant de mal à prendre conscience de la logique d’enfermement dans laquelle ils se trouvent ?

Tenter de répondre à cette question est devenu pour moi non seulement un souci de compréhension de la nature humaine, mais également une nécessité intérieure depuis la parution de mon article sur le site de l’UNADFI : « L’endoctrinement à l’anthroposophie dans les écoles Steiner-Waldorf » (site de l’UNADFI). En effet, en rédigeant et publiant un tel article, je m’imaginais, sans doute assez naïvement, que les personnes sincères qui le liraient ne pourraient que prendre au moins la mesure des problèmes que je soulevais. J’espérais qu’au minimum ils ne chercheraient pas à s’aveugler quant aux faits que je mentionnais, puisque chacun d’eux sont vérifiables et même connus de pas mal de personnes impliquées…

View original post 1 475 mots de plus

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Le vrai visage des écoles Steiner-Waldorf, Leurs méthodes de dissimulation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s