Les drôles de conceptions scientifiques de Rudolf Steiner, par Jean-François Theys

Blog de Grégoire Perra

« Steiner ne s’est jamais trompé ! » est l’une des phrases que j’ai entendu le plus souvent dans les milieux anthroposophiques. N’étant pas de formation scientifique et ayant reçu les bases de ma compréhension scientifique du monde dans une école Steiner-Waldorf, par des professeurs qui prenaient souvent des airs mystérieux et graves lorsqu’ils évoquaient parfois certaines affirmations « scientifiques » de leur Maître, il m’était difficile de me rendre compte à quel point celles-ci étaient contestables, voire risibles. Le travail que m’a communiqué dernièrement Jean-François Theys a le grand mérite de faire le point, non seulement sur la question de l’adéquation de l’anthroposophie avec la science moderne, mais aussi de poser ouvertement la question de la prétendue clairvoyance de Rudolf Steiner. Plus je retourne la question, plus j’examine les textes anthroposophiques, notamment tous ceux qui traitent d’épistémologie, plus je suis enclin à penser que nous sommes :
– soit en présence d’une pensée…

View original post 8 514 mots de plus

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Documents externes, Le vrai visage de l'Anthroposophie, Une pseudo-science. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s