Éléments explicatifs de l’enfermement mental provoqué par l’anthroposophie

Blog de Grégoire Perra

Éléments explicatifs de l’enfermement mental provoqué par l’anthroposophie

*
*
*
*
*
*
Le langage fermé des anthroposophes

La journaliste du Monde qui, en 2000, a qualifié de « vieux club de philosophie » la Société Anthroposophique afin de prendre sa défense s’imaginait peut-être qu’il s’agissait d’un groupe inoffensif de personnes se réunissant pour discuter de l’œuvre de Steiner. Une première approche pourrait le donner à penser. En effet, quand on assiste une fois ou l’autre à une réunion de la Société Anthroposophique, on y voit des retraités commenter l’un ou l’autre des livres de Steiner, souvent avec des termes assez abstraits et incompréhensibles. Ils donnent bien l’image d’une réunion d’érudits débattant de questions complexes et de sujets abscons à caractère ésotériques. La Société Anthroposophique est organisée en différentes branches, qui sont autant de groupe locaux se donnant un programme d’étude annuel de l’œuvre de Steiner, souvent en choisissant une…

View original post 20 935 mots de plus

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans L'aliénation mentale de l'Anthroposophie, Le vrai visage de l'Anthroposophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s