Les pressions du milieu anthroposophique

Blog de Grégoire Perra

Les pressions du milieu anthroposophique

Je souhaite à présent décrire les types de pressions exercées par la communauté anthroposophique sur ses membres afin de leur interdire d’en sortir ou de la remettre en question. Mais avant toute considération, il me semble important de souligner qu’il ne me semble pas que ces pressions que je vais décrire soient organisées, ni même conscientes chez la plupart de ceux qui les exercent. Je pense plutôt à des modes de comportements de types instinctifs, de l’ordre de la pure animalité de l’homme. En effet, l’enfermement dans un mouvement spirituel quel qu’il soit produit, comme je l’ai décrit dans un autre article, une « animalisation de la pensée » (Lire à ce sujet mon article : Le milieu anthroposophique, une animalisation de la vie de la pensée). Ce processus conduit donc naturellement à ce que les autres, ceux qui sont différents, qui refusent l’anthroposophie en tant…

View original post 6 787 mots de plus

Advertisements

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans L'aliénation sociale de l'Anthroposophie, Le vrai visage de l'Anthroposophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s