Rapports à soi-même et rapports aux autres dans le milieu anthroposophique

Blog de Grégoire Perra

Rapports à soi-même et rapports aux autres dans le milieu anthroposophique

1) Rapports aux autres dans l’Anthroposophie

Amitié imposée

Quand je suis devenu anthroposophe, j’ai rapidement été frappé par la facilité avec laquelle des personnes que je ne connaissais pratiquement pas se considéraient comme « mes amis ». Toutes les lettres qu’on m’adressait se terminaient par la formule de l’amitié et bon nombre de personnes, que je n’avais pourtant vu qu’une seule fois, venaient vers moi en se déclarant mes amis, cherchant à instaurer d’emblée des liens affectifs. Le cas le plus marquant pour moi fut celui de Bodo Von Plato, l’un des directeurs de la Société Anthroposophique Universelle, qui avait été mon professeur d’Allemand et d’Histoire à Verrières-le-buisson, mais que je n’avais pas revu depuis vingt ans et avec lequel je n’avais eu que des relations de professeur à élève. Lors d’un congrès, celui-ci vint vers moi pour m’expliquer que notre…

View original post 5 251 mots de plus

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans L'aliénation sociale de l'Anthroposophie, Le vrai visage de l'Anthroposophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s