La NEF dans Charlie-Hebdo : Avant/Après.

AVANT :

VOTRE ARGENT PUE LA SECTE

Charlie Hebdo, 29 juillet 1999, par Xavier Pasquini.

[Extraits]

Chez Bull, les comités d’entreprises placent leur argent auprès de la NEF (Nouvelle Économie Fraternelle), masque économique de la secte Anthroposophie.

« L’harmonisation » des gogos

En septembre 1995, Traverses n° 1, journal du comité d’entreprise de Bull à Louveciennes (Yvelines), annonce son projet de placement de 2,4 millions de francs de réserve auprès de la NEF.

Toutefois, la mobilisation opportune de 500 salariés signataires d’une pétition permet alors de bloquer le projet de Louveciennes.  Les élus CFDT d’Échirolles et de Massy  pour justifier leur choix, expliquent que, grâce à la NEF, le CE de Massy a participé au redressement financier du journal La Rue, à l’ouverture d’un « supermarché bio » à Paris, etc.

Jean Semard, le président du CE d’Echirolles, informe que 300.000 F ont bien été investis dans un fonds commun de placement de la Fondation France Active, mais il conteste le lien entre la NEF et la secte et précise par e mail  : « Sans préjuger des actions juridiques que nous serions amenés à entreprendre pour rétablir la vérité des faits, je peux affirmer que le CE d’Échirolles n’a aucun lien ni aucune relation avec la NEF, n’a entrepris aucune action avec cette structure et n’en prévoit aucune. Le CE d’Échirolles a investi 300.000 F dans le fonds commun de placement France active destiné à soutenir l’emploi. La NEF, ne participe ni de près ni de loin à l’administration de ce fonds. »

Un trac d’Avenir syndical Bull  rappelle la tenue d’une réunion le 2 décembre 1994 à laquelle participaient Benoît Granger, responsable de Fondation France Active, et Henry Nourit, président de la NEF. Dans le compte rendu, Michel Lebailly (élu CFDT) indiquait que « la NEF et la FFA travaillent en complémentarité et non en concurrence […], l’éloge de la NEF nous étant fait par Benoît Granger (FFA ) ».

Trois jours plus tard, Jean Semard baisse le ton et envoie un autre texte qui dit exactement le contraire : « Les projets financés par France activité dans le secteur de la promotion de l’emploi sont multiples et la NEF figure effectivement parmi les projets qui ont été financés par France Active. » Cela fait désordre…

La secte s’occupe des âmes et des portefeuilles.

Le dernier rapport sur les sectes signale que la Société financière de la Nouvelle Économie fraternelle avait en 1994 un capital social de 9,3 millions de francs, un encours d’épargne de 13 millions de francs pour les comptes à terme et de 10 millions de francs pour les livrets.

Pour les parlementaires, « la technique de « la fraternisation financière » consiste à convaincre les adeptes de placer leur argent dans un organisme spécialisé dans l’octroi de prêts à des projets […] qui ne trouveraient pas leur financement dans le circuit bancaire normal ».

Les sectes et notamment l’Anthroposophie, sortent « de leur cadre pseudo-religieux pour investir les secteurs économiques à leur portée : l’éducation, la santé, la formation professionnelle ». En France, une trentaine d’écoles se réfèrent à la pédagogie de Rudolf Steiner.

Pour ses activités thérapeutique, la secte regroupe des médecins au sein de l’Association médicale anthroposophique de France. Cette médecine ne demande pas l’abandon de la médecine traditionnelle. Cependant, le rapport relève que dans des cas « de leucémie, de troubles neuroleptiques ou de cancer du sein, […] on avait arrêté le traitement médical pour […] soigner exclusivement avec des poudres ayant subi des « manipulations spirituelles », des massages des tisanes et… le port du maillot de corps en soie susceptible de guérir le cancer ». Argent, éducation, santé : l’Anthroposophie a réponse à tout…

image

APRÈS :

LES BANOUES MORIBONDES
BOUGENT ENCORE

Charlie-Hebdo, 24 février 2016, par Jacques Littauer

image

Extrait :

« Le pire dans dans çà, c’est que nous avons le choix. Rien ne nous oblige par exemple à placer notre argent chez la capitaliste BNP Paribas ou au polluant Crédit Agricole. Nous pouvons choisir des banques coopératives, non cotées en Bourse et qui ne spéculent pas, comme la NEF qui, en partenariat avec le Crédit coopératif, oriente l’épargne vers des projets sociaux, écologiques ou culturels. comme l’avait indiqué le philosophe et économiste Éric Cantonna, nous disposons d’un pouvoir décisif sur les banques : en retirer notre argent. Citoyens, tous à la NEF ! »

image

Pour avoir connu personnellement Xavier Pasquini, je suis soulagé qu’il n’ai pas assisté à ça.

 

NB : il est important de préciser que le présent article n’a pas pour fonction de reactualiser les allégations de Charlie-Hebdo à l’époque, ni d’accréditer celles d’aujourdhui, que nous publions également, mais de montrer quelle différence de traitement de ce sujet est intervenue au sein-même de ce journal, auquel j’ai collaboré en 2004-2005, dont j’ai connu personnellement nombre des journalistes et dont j’ai suivi les écrits, journal qui semble avoir radicalement changé d’opinion à propos de la NEF, journal dont l’équipe a profondément changée en l’espace de quelques années et suite aux événements tragiques du 7 janvier 2015.

Quand à ce que je pense des liens entre la NEF et l’Anthroposophie, dont je témoigne en tant qu’ancien anthroposohe ayant suivi de près la constitution de cette banque et ayant fréquenté personnellement ses membres fondateurs, je me suis déjà exprimé à ce sujet dans plusieurs articles paru depuis plusieurs années sur mes blogs et je maintiens mes propos, auquels les lecteurs peuvent se référer.

Advertisements

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article, publié dans Actualités, La NEF, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s