Réponse aux Inrocks

Dans une réponse à Jean-Luc Melenchon diffusée le vendredi 19 mai, les Inrocks prennent la défense de Françoise Nyssen, la nouvelle Ministre de la Culture, en réfutant toute connivence de sa part avec les sectes, comme l’en avait accusé le porte-parole de la France Insoumise sur BFMTV le jeudi 18 mai 2017.

Dans cette optique, les Inrocks citent un expert, Stéphane François, qui affirme que l’Anthroposophie et les écoles Steiner-Waldorf, avec lesquelles la Ministre reconnaît avoir des liens, ne serait pas une secte, puisque cette mouvance admettrait la contradiction et le départ de ses membres, contrairement aux sectes classiques. Cet expert écrit ainsi :

“Les gens peuvent quitter et critiquer la société anthroposophique. Ce n’est pas comme la scientologie. Grégoire Perra n’est pas muselé.”

Je me permets de rappeler à cet expert que la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France m’a intenté un procès en diffamation, ainsi qu’à l’UNADFI qui avait publié mon témoignage. Procès du 5 avril 2013 à l’issue duquel la Fédération  a été déboutée. En conséquence, si je ne suis pas muselé, ce n’est nullement parce que les anthroposophes accepteraient la contradiction, mais tout simplement parce qu’il n’ont pas réussi à me faire taire  par voie de justice, comme c’était pourtant bien leur intention. Les méthodes abjectes utilisées lors de ce procès, dont le compte-rendu figure sur mon blog, peuvent donner une meilleure idée de ce dont est capable cette dérive sectaire lorsqu’il s’agit pour elle de faire taire l’un de ses détracteurs. Et je ne parle même pas des insultes, des tentatives d’intimidation et parfois même des menaces que je reçois régulièrement depuis que j’ai quitté ce mouvement et que je témoigne de ce que j’y ai observé pendant 30 ans.

D’autre part, l’expert cité par les Inrocks prétends que l’absence d’endoctrinement interdirait de qualifier l’Anthroposophie de secte :

« L’absence d’endoctrinement et d’extorsion de fonds interdit en effet de cataloguer l’anthroposophie parmi les sectes, démentant ainsi l’allégation de M. Mélenchon. »

Mais c’est oublier ou feindre d’oublier que mon témoignage intitulé L’endoctrinement des élèves à l’Anthroposophie dans les écoles Steiner-Waldorf dénonçait précisément une forme d’endoctrinement subtile et insidieuse pratiquée par les anthroposophes sur les enfants scolarisés dans les écoles Steiner-Waldorf. Que cet endoctrinement ne soit pas similaire à ce que font subir les Scientologues, ou d’autres sectes, à leurs adeptes, je suis le premier à le dire. Mais la Scientologie n’a pas le monopole de l’endoctrinement ! Et ce que font subir les anthroposophes aux élèves dans les écoles Steiner-Waldorf mérite d’être dénoncé et condamné. Quant à l’extorsion de fonds, elle ne constitue pas une condition sine qua non de la dérive sectaire, comme le savent les spécialistes de cette question.

Il est utile ici de rappeler que non seulement la XVIIeme Chambre Correctionnelle de Paris a débouté la Fédération des écoles Steiner-Waldorf de sa plainte à mon égard au motif de la bonne foi et de l’absence d’animosité du rédacteur de ce témoignage, mais qu’elle a de surcroît précisé que j’avais toute légitimité à m’exprimer sur cette question. Quand un ancien élève et professeur de plusieurs écoles Steiner-Waldorf dénonce avec bonne foi des pratiques d’endoctrinement qu’il dit avoir subi, observé et pratiqué, n’est-on pas invité à considérer le bien-fondé de cette dénonciation, plutôt que de la nier, comme le fait cet expert ?

Enfin, l’article des Inrocks s’appuie sur l’avis de cet expert pour affirmer que l’Anthroposophie​ ne serait pas une secte :

« Selon l’historien des idées Stéphane François, auteur de plusieurs ouvrages sur l’ésotérisme et l’écologie politique, qualifier l’anthroposophie de secte est abusif.

Tout d’abord, je trouve étrange que cet expert statue sur le fait de qualifier ou non un mouvement de secte, sachant que ce mot ne recouvre aucune définition juridique. C’est pourquoi on lui préfère le  terme  de dérive sectaire, qui convient à mon sens très bien à l’Anthroposophie. Il est dommage que Mathieu Dejean, le journaliste qui a rédigé cet écrit, n’ait pas également pris la peine de s’informer auprès des associations francaises reconnues de lutte contre les dérives sectaires, comme le CLPS, l’UNADFI, le CCMM, le CIPPAD, le GEMMPI ou le Réseau Parental Europe, qui lui auraient fait part d’un avis d’une toute autre nature, confrontées qu’elles sont à la réalité du terrain des agissements des anthroposophes et de ce qui se passe dans les écoles Steiner-Waldorf. Mais peut-être s’est-il tout simplement contenté de citer un auteur dont on  lui avait fourni les extraits, sans réaliser l’enquête sérieuse et approfondie que ses lecteurs auraient été en droit d’attendre de sa part ? Les anthroposophes ont en effet à ma connaissance un bon service de communication, avec des  dossiers préparés à l’avance et des experts soigneusement choisis. Quoi qu’il en soit, je lui recommande la lecture d’un autre expert de la question des dérives sectaires, Gilbert Klein, Président du CLPS, qui dans son ouvrage qui vient de paraître, Dignité- Liberté, dérives sectaires et droits fondamentaux, traite longuement de la question des écoles Steiner-Waldorf et de l’Anthroposophie.

Par ailleurs, la fin de l’article des Inrocks sous-entends que mon écrit serait conspirationiste au motif qu’un membre du FN l’aurait retweeté et approuvé. Ceci en dit long sur la probité intellectuelle de la démarche de Mathieu Dejean. En effet, quand bien même le diable en personne retweetrait sur son compte quelque article que ce soit, cela ne dirait absolument rien au sujet de son contenu. Laisser entendre le contraire en conclusion de son propos est tout simplement un procédé foncièrement malhonnête de désinformation.

Au delà de la défense de Françoise Nyssen, il est clair que cet article des Inrocks cherchait à  faire d’une  pierre deux coups, en attaquant le porte-parole de la France Insoumise en même temps que mon article évoquant la nomination de Françoise Nyssen au poste de Ministre de la Culture. Qu’à cela ne tienne, il semble que Jean-Luc Melenchon, qui a eu le courage de relayer cette information concernant Françoise Nyssen, soit rompu à ce genre de représailles journalistiques destinées à le décrédibiliser dans l’opinion. Quant à moi, j’ai suffisamment conscience depuis longtemps de la nécessité de la tâche de dénonciation que je me suis donnée pour ne pas non plus être atteint.

                        Grégoire Perra

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article, publié dans Actualités, Domaine du Possible, Non classé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s