La Fédération des écoles Steiner-Waldorf prépare un vaste plan de communication… contre Grégoire Perra

Le dernier numéro de la newsletter de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf, dont le lien et la lecture sont encore publics à l’heure où nous publions cet article, révèle qu’un vaste plan d’action d’envergure nationale est actuellement en préparation chez la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France. En effet, comme le révèle ce billet, le Conseil de la Fédération a décidé, le 3 fevrier 2017, de mettre en branles un grand plan de communication médiatique, notamment à mon encontre, en s’offrant pour cela les services d’entreprises de communication hautement qualifiées :

« Actualités de la Fédération en quelques mots…

Le Conseil de la Fédération se réunit régulièrement pour décider ensemble des actions à mener au sein de la fédération.

Depuis le mois de Novembre, Stéphanie Gautier et Lucie Iskandar ont été embauchées pour coordonner ensemble les activités de la fédération, Patricia Chalet coordonne le pole Petite Enfance et Ina Chesnier pilote le projet Service civique.

Voici quelques informations sur les décisions prises lors du dernier Conseil du 3 février 2017  et sur les activités menées par les différentes commissions :

(…)

Un plan de communication en cours de réflexion avec des entreprises spécialisées : La Fédération met l’accent sur la préparation d’un plan de communication national et une réponse aux atteintes de Grégoire Perra. Plusieurs entreprises ont déjà été consultées, d’autres préparent une offre pour nous accompagner dans cette réflexion, en apportant leur professionnalisme. La Fédération se prépare également à entrer sur les réseaux sociaux mais souhaite le faire en ayant adopté une stratégie claire et une cible identifiée… si vous souhaitez en échanger, n’hésitez pas à contacter Lucie. »

 

Ainsi, il est intéressant d’apprendre à l’avance, probablement peu avant son déclenchement, que la Fédération des écoles Steiner-Waldorf s’apprête à communiquer sur le plan national contre le travail de dénonciation de la dérive sectaire que j’ai entrepris via mon blog depuis quelques années. Pour cela, elle n’a pas hésité à s’offrir les services d’entreprises de communication aux tarifs probablement très élevés. En effet, la Fédération des écoles Steiner-Waldorf a de l’argent. Beaucoup d’argent ! C’est ce qui lui avait permis de s’offrir, il y a cinq ans, les services d’un très grand cabinet d’avocats parisien pour porter plainte en diffamation contre mon témoignage intitulé L’endoctrinement des élèves à l’Anthroposophie dans les écoles Steiner-Waldorf. Ce cabinet d’avocats est si puissant qu’il représente de grandes multinationales et même des États (ce qui ne l’a pourtant pas empêché de mordre la poussière dans l’affaire en question, la XVIIème Chambre Correctionnelle de Paris ayant débouté les plaignants). Cet argent lui permet également aujourd’hui d’embaucher beaucoup de personnel, dont nombreux sont des anciens élèves, comme Manuela Klug, qui était dans ma classe a Verrières le Buisson durant des années, comme si ces derniers n’avaient pas trouvé d’autre sens à donner à leurs vies que de les dédier à une institution Steiner-Waldorf.

Dans cet article, nous voudrions tenter d’expliquer cette décision de la Fédération et en envisager les conséquences.

La première stratégie : silence et rumeurs

Depuis le verdict du procès que nous avons mentionné, la Fédération avait été réduite au silence. Ou, plus exactement, sa stratégie avait consisté à imposer une forme de tabou sur cette affaire, comme c’est la coutume dans le milieu anthroposophique, dès lors qu’une réalité devient trop dérangeante. Mieux vaut la taire en espérant que son écho s’estompe progressivement de lui-même, ce qui est la plupart du temps le cas.

Dans le même temps, lorsque des parents d’élèves – ou même des élèves -s’inquiétaient un peu trop de ce qui parvenait à leurs oreilles, donnant corps à des doutes qui avaient émergés d’eux-mêmes dans leurs esprits mais qu’auparavant les anthroposophes parvenaient à faire disparaître d’un simple souffle bien ajusté, on leur servait des rumeurs visant à diaboliser ma personne et à décrédibiliser mes écrits.

Cependant, cette stratégie devait rester interne, sous une forme orale ne devant pas apparaître publiquement ni laisser de traces, puisqu’elle remettait en cause une décision de Justice. De plus, si elle s’avérait très efficace auprès des personnes appartenant au milieu des écoles Steiner-Waldorf et de l’Anthroposophie, elle pouvait se révéler totalement contre-productive si elle parvenait aux oreilles de personnes de la société civile ayant gardé intact leur sens du discernement.

La parution, en juillet 2013, de mon blog intitulé La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf, avait certes suscité quelques inquiétudes et agacements. Mais, tant que ce qui y était dit restait le propos d’une seule et même personne, il était possible d’arguer qu’il s’agissait d’un propos isolé envers lequel on se montrait d’une tolérante mansuétude.

La seconde stratégie : bruit et lynchage ?

Cependant, la stratégie de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf s’est avérée intenable avec le temps. En effet, loin de rester le propos d’un individu isolé sur un obscur blog personnel, les informations précises et les analyses détaillées que j’ai mises à la disposition du public ont progressivement rencontré l’intérêt d’un grand nombre de personnes, y compris des journalistes qui se sont mis à enquêter sérieusement, sans parler des personnes de l’intérieur même du mouvement qui se sont mises spontanément à me transmettre des informations compromettantes, jusque dans les cercles rapprochés de la Fédération elle-même, ou des témoignages d’autres personnes, comme des parents d’élèves.

Ainsi, une sorte de seuil critique semblait avoir été atteint, au-delà duquel il devenait impératif pour la Fédération des écoles Steiner-Waldorf de changer radicalement de stratégie et de contre-attaquer médiatiquement, utilisant pour cela son puissant réseau.

Avec la reprise, par Jean-Luc Mélenchon, sur BFMTV, d’une information concernant Françoise Nyssen disponible sur mon blog, la Fédération a dû être récemment confirmée dans son idée qu’il fallait à présent lancer le plus rapidement possible ce plan de communication, qui était justement au stade final de sa préparation.

Comme nous l’apprend donc cette newsletter de la Fédération, le plan en question a été élaboré avec des professionnels de la communication. Bien évidemment, de tels professionnels n’auront pas d’état d’âme ni de conscience morale : leur but est d’atteindre leur cible et de satisfaire leur client. Je peux donc m’attendre à subir à une échelle plus ample qu’elle ne l’a été jusqu’à présent les coups-bas et les attaques personnelles qui s’était jusqu’à présent cantonnés à l’état de rumeurs circulant dans les milieux anthroposophiques.

Quelles conséquences ?

Pour ma part, j’y suis prêt. Je connais les méthodes des anthroposophes et j’ai les moyens d’y répondre. Pour autant, j’invite la Fédération des écoles Steiner-Waldorf à bien peser la responsabilité morale de ce qu’elle s’apprête à faire. En effet, jusqu’à aujourd’hui, les conséquences de leur stratégie ont seulement consistées en des insultes et des menaces, parfois violentes, qui m’ont été adressées par écrit. Mais qu’en sera-t-il si un plan de communication d’une plus grande envergure encore est lancé contre moi, attisant une haine contre ma personne qui est déjà considérablement élevée dans certains cercles ?

Qu’en sera-t-il notamment des réactions des personnes à l’esprit dérangé qui appartiennent à ce mouvement occultiste et qui seront confortées dans leur conviction que je suis possédé par les forces du Mal, ou d’autres sornettes ésotériques de ce genre, faisant de moi à leurs yeux une menace qu’il conviendrait d’éliminer ? Ne se sont-elles pas déjà comporté de façon suffisamment inquiétante sur le plan verbal pour ne pas prendre la décision de leur faire franchir une étape supplémentaire ? Le Bureau de la Fédération est-il véritablement prêt à prendre le risque de jouer avec un tel feu pouvant avoir de si graves conséquences ?

Et sans parler de certains adeptes de la Société Anthroposophique, que penser également du fait que certains élèves, au sein même des écoles Steiner-Waldorf et durant leur scolarité, semblent avoir été dressés contre moi par leurs professeurs ? Je pourrais ainsi citer le cas d’un élève ayant effectuée sa scolarité dans une école Steiner-Waldorf de région parisienne qui s’est dernièrement mis à tenir publiquement contre moi des propos qui lui auraient valu une condamnation pénale s’il avait persisté. Renseignements pris, il s’agissait d’une personne visiblement en rupture avec la société, condamnée par la Justice pour des comportements délictueux dans le cadre des manifestations contre la loi travail. La lecture de son blog, où il évoque sa condamnation, révèle bien le type de produit qui peut sortir des écoles Steiner-Waldorf : déconnecté par rapport à lui-même,  en perte totale de repères sociaux, méprisant les lois et les institutions, planant dans une sphère poétique et mystique délirante qu’il confond avec de la créativité, ne comprenant nullement la condamnation dont il a fait l’objet, etc. La Fédération ne voit-elle pas les risques qu’elle prends avec cette stratégie de la rumeur dans laquelle sont parfois impliqués jusqu’aux élèves de ses institutions scolaires, dont certains sont des inadaptés sociaux et des déséquilibrés psychiques ? Utiliser ainsi des adolescents qui n’ont pas encore le sens des réalités pour faire la propagande des écoles Steiner-Waldorf et attiser une haine féroce envers l’un de ses détracteurs est un acte grave que la Fédération des écoles Steiner-Waldorf devrait interdire absolument aux professeurs de ses écoles.

Pour ma part, bien que j’en aurais eu largement les moyens en raison de ma connaissance intime, sur de nombreuses années, des écoles Steiner-Waldorf et de l’Anthroposophie, je ne me suis jamais lancé dans des révélations ou des accusations pouvant atteindre personnellement des membres et des responsables de cette mouvance. J’ai au contraire considéré que la ligne de conduite morale de mon travail de dénonciation ne devait jamais désigner qui que ce soit personnellement, mais au contraire viser le système dans lequel les personnes  sont prises. En revanche, la Fédération n’a quant à elle jamais cherché à me répondre sur ce terrain où elle aurait fait preuve de dignité. Elle a agit comme l’ont toujours fait les anthroposophes envers ceux qui ont dénoncé, par le passé, les écoles Steiner-Waldorf et l’Anthroposophie : Roger Rawlings, Dan Dugan, Alicia Hamberg, etc., les traitant publiquement de fous, d’affabulateurs, de menteurs, de pervers, etc. Car c’est comme cela que ces gens agissent, depuis toujours.

Puisque ce plan de communication est aujourdhui décidé, il n’y a certainement aucune chance qu’il soit arrêté. La puissance médiatique que va déchaîner contre moi la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France sera sans doute d’une grande ampleur, tant est étendu le réseau à la disposition de cette dérive sectaire. En tant que simple particulier, il est peu probable que j’ai les moyens de porter la voix avec la même force, ce qui ne m’empêchera cependant pas de donner à entendre la vérité dont je serais capable.

Mais je sais également qu’à ce jeu risqué, la Fédération des écoles Steiner-Waldorf pourrait aussi se retrouver perdante, car ce qui sera rendu public à grande échelle de son propre fait en fera certainement réfléchir plus d’un. La vérité concernant les écoles Steiner-Waldorf est en marche. Et tout ce qui sera tenté pour l’étouffer pourrait bien également éveiller de nouvelles consciences.

                               Grégoire Perra

received_10212708722973991

 

 

 

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Fédération des écoles Steiner-Waldorf prépare un vaste plan de communication… contre Grégoire Perra

  1. Giroud Marc dit :

    Cela montre bien le désarroi dans lequel doit se trouver la SA. En effet, votre travail permet non seulement de prévenir mais aussi de guérir : prévenir et alerter ceux qui sont tentés par les sirènes de cette non-pédagogie et guérir ceux des anciens adeptes des scories enracinées en eux. En ce sens je témoigne combien la lecture de votre blog et blogs amis permet de se dégager de ce qui survivait en moi du fatras ésotérique ingurgité à l’école de Laboissière en Thelle… Oui, votre analyse semble juste, la SA, qui au reste s’y connait sur le plan de la « COM » a décidé de passer à la vitesse supérieure, d’autres simples particuliers, dont je suis vous prêteront main forte. Merci à vous Marc Giroud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s