L’école Steiner-Waldorf des Capucines ferme définitivement ses portes

La nouvelle de la fermeture d’une école Steiner-Waldorf est généralement quelque chose que les  dirigeants de ces institutions ne veulent pas annoncer publiquement, car cela  risquerait d’attirer l’attention sur un évènement dont il n’est pas souhaitable pour eux que les causes soient examinées. C’est pourquoi tout est fait  pour qu’il ne s’ebruite pas. Une école Steiner meurt sans bruits, sans cris d’agonie, disparaissant à pas de loup de la scène publique comme si elle n’avait jamais existé. Aucun bilan n’est fait ni bien sûr rendu public, car un tel bilan serait la plupart du temps accablant pour les écoles Steiner-Waldorf en général, révélant non pas seulement des problèmes locaux, mais surtout de graves dysfonctionnements structurels dont les causes apparaîtraient liées au phénomène d’une dérive sectaire.

Ainsi, la nouvelle  de la fermeture de l’école des Capucines de Vern sur Seiche (35) a été communiquée par internet sous la forme d’un simple message d’une maman d’élève liée à une association externe :

« Pour ceux qui suivent l’aventure depuis le début, des infos actualisées sur ce projet :

L'[association] ne peut plus être en solidarité à l’école Steiner des Capucines. Cette école est fermée depuis les vacances de Noël suite à une liquidation judiciaire. La version simple est un endettement suite à la suppression par le gouvernement des contrats aidés, un non remplacement d’une enseignante, quelques difficultés de communication…


Cette [association] reste d’actualité grâce aux groupes très sympathiques et bien motivés pour vous faire danser et passer une bonne soirée !


Cette [association] peut permettre de préparer un budget pour d’autres événements folk souhaités autour de
 Rennes ! »

On notera l’utilisation de la formule « la version simple », pour désigner le fait qu’une « version compliquée » (ou plus exactement officieuse) retraçant sans doute plus fidèlement les faits et évoquant peut-être des évènements hautement problématiques ne peut ni ne doit être évoquée publiquement. C’est ce que désigne à mon sens l’expression pudique de « quelques difficultés de communication », renvoyant sans doute à de graves conflits internes ayant opposé une partie des parents à la direction de l’école.

C’est ainsi en effet qu’un double langage est constamment à l’oeuvre dans les écoles Steiner-Waldorf : il y a ce qu’on dit au « monde extérieur », à la société, et ce qu’on se dit en interne et à voix basse. À cet effet, un langage codé est mis en place avec un vocabulaire volontairement biaisé (« version simple » et « version compliquée » pour éviter de dire « version officielle » et version officieuse », par exemple, qui trahirait un rapport à la loi plus que douteux et des techniques de dissimulation bien rodées), que même les parents se mettent à adopter spontanément au bout de quelques temps. L’Anthroposophie est une sorte de nov’langue du New-Age. C’est dire si le processus d’endoctrinement de tous qui est à l’oeuvre dans ces écoles est puissant !

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Actualités, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s