La sincérité de Nicolas Tavernier

Nicolas Tavernier, fils de Janine Tavernier, ancienne Présidente de l’UNADFI, qui a défendu les écoles Steiner-Waldorf, lui-même ancien élève de ces écoles, les défend à son tour dans une interview accordée au Point :

https://www.lepoint.fr/societe/non-les-ecoles-steiner-ne-sont-pas-une-secte-11-06-2019-2318105_23.php

Il y déclare qu’il n’aurait pas de liens avec les écoles Steiner-Waldorf et leurs représentants :

« Je veux en préambule certifier que je ne suis mandaté par personne, et que je n’ai aucun intérêt, ni de près ni de loin, avec l’anthroposophie ou ses écoles. »

Pourtant, il a été photographe d’une rencontre organisée par l’APAPS, la principale association de promotion de la pédagogie Steiner en France, éditant une revue apologétique en faveur de ces écoles :

https://journaldeschamps.fr/wp-content/uploads/2011/10/123soleil14.pdf

L’auteur de la photo page 3, utilisée également sur d’autres supports de promotion de la pédagogie Steiner-Waldorf, est clairement identifié Nicolas Tavernier.

Cette prestation photographique a-t-elle été rémunérée, par l’APAPS, l’école Perceval de Chatou ou bien la Fédération des écoles Steiner-Waldorf ?

Depuis plusieurs mois, Nicolas Tavernier est l’un des agents de la campagne de diffamation lancée contre moi par les instances de l’anthroposophie. En bandoulière son dossier confectionné par la Fédération des écoles Steiner-Waldorf, mais prétendant agir de sa propre initiative, affichant son sourire le plus mielleux, il interpelle en privé les journalistes, mes soutiens, mes proches et même mes amis, demandant à les rencontrer pour leur tenir ensuite des propos diffamatoires à mon encontre, qui n’abusent que ceux qui ne maîtrisent pas assez le sujet ou qui le découvrent.

Ces méthodes ne sont hélas pas nouvelles chez les anthroposophes : leurs détracteurs se voient systématiquement accusés de malhonnêteté intellectuelle (Peter Staudenmaier ou Roger Rawlings), quand ce n’est pas de problèmes psychiatriques (Alicia Hamberg, insultée de la sorte par Sun Nordwall en Suède, payé par le Goetheanum), ou pire, n’hésitant pas à porter des accusations en montant des dossiers biaisés exclusivement à charge, comme c’est mon cas actuellement avec Martin Bernard, bien planqué en Suisse.

N’ayant pas pour vocation à multiplier les procédures judiciaires, je ne peux que faire confiance à l’intelligence des personnes à qui ces accusations contre ma personne seront transmises. L’honnêteté de ma démarche et la qualité des renseignements et des informations que j’ai fournies sur mes blogs depuis des années, avec notamment des textes jusqu’ici secrets de Rudolf Steiner qui parlent d’eux-mêmes, me dispensent d’avoir à me justifier de quoi que ce soit, surtout devant des individus comme Nicolas Tavernier, qui n’a pas apprécié que le rôle de sa mère et de sa famille dans la défense des ecoles Steiner-Waldorf soit mis à jour par mes soins.

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s