La Fédération des écoles Steiner-Waldorf cherche à améliorer sa communication

Dans son tout dernier rapport annuel qui nous est parvenu, la Fédération des écoles Steiner-Waldorf déclare qu’elle cherche à améliorer sa communication. Il est certain qu’il y a d’énormes progrès à faire pour elle dans ce domaine :

Dans le but de contribuer généreusement à cet effort, je me propose de prodiguer ci-dessous quelques conseils gratuits à cette organisation :

1) Evitez de faire des procès à ceux qui critiquent votre pédagogie, révèlent ses sous-bassements anthroposophiques et mettent à jours les comportements répréhensibles qui ont lieu dans vos écoles. Remerciez au contraire vos détracteurs et prenez au sérieux leurs remarques, non pas dans un pur soucis de communication et de performance marqueting, mais dans l’esprit de respecter les enfants dont vous avez la charge et les lois qui nous gouvernent.

2) Evitez les attaques systématiques ad hominen de vos détracteurs en montant des dossiers à charge honteux que vous publiez ensuite en Suisse et dont vous chargez des personnes peu malines d’être les démarcheurs auprès de la presse nationale, comme le brave Nicolas Tavernier (« fils de… », comme il se définit lui-même). Vous vous ridiculisez vous-mêmes en vous attaquant au messager pour neutraliser le message, surtout quand le message est en fait déjà passé depuis longtemps.

3) Quand des documents internes compromettants sont découverts, comme le « Stockmeyer » ou les « Conseils de Rudolf Steiner aux professeurs de la première école Steiner-Waldorf de Stuttgart », ou bien les pages intranet de votre site attestant du fait qu’ils sont encore en 2018 des documents de références de votre pédagogie, plutôt que de les faire disparaître en catastrophe ou de les modifier en toute hâte, ayez l’honnêteté de les rendre publics de votre propre chef, d’admettre le caractère problématique de leur contenu et de vous réformer en conséquence.

4) Ne confiez plus des éléments de votre communication à des personnes qui ont de graves problèmes psychiatriques, dont vous relayez ensuite la pétition et les outrances, car cela donne de vous l’image désastreuse et certainement inexacte d’une bande de malfaiteurs prête à tout pour parvenir à ses fins, y compris a s’acquoquiner ou à utiliser n’importe qui, notamment des personnes peu recommandables.

5) Alors que les journalistes sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à vos écoles et à en révéler leurs dérives, comprenez que votre obsession maladive envers le seul Grégoire Perra apparaît à présent comme une ridicule fuite en avant qui ne vous sauvera pas, même si vous obteniez la réalisation de votre rêve le plus fou, à savoir la suppression de mes blogs et ma condamnation en justice, pourtant raisonnablement de moins en moins probables.

6) Evitez d’organiser vos conférences de presse le même jour que celle des défenseurs de la Miviludes, dont vous voulez la peau, car vous manifestez aux yeux de tous votre lien potentiel avec cette décision de dissolution absurde et anti-républicaine prise dans certains cercles du pouvoir étrangers à l’intérêt commun et férus d’ésotérisme.

7) Ayez la décence de ne pas vous comparer aux communautés persécutées de l’Histoire de France, comme vous le faites dans votre dernier communiqué, alors que vous usez vous-même de méthodes relevant de la persécution envers l’un de vos détracteurs, en multipliant les procès contre lui, en faisant courir des rumeurs abjectes à son encontre, en contactant ses proches, ses amis et ses soutiens pour le diffamer. Vous n’êtes tout simplement pas crédibles !

8) Reconsiderez en urgence votre décision d’entrer sur les réseaux sociaux comme Twitter, YouTube ou Facebook, car la mauvaise foi de vos professionnels de la communication qui se collent à cette besogne est devenue tellement patente aux yeux de tous depuis qu’ils s’y expriment que je dois moi-même les défendre des critiques qui s’abattent à tort sur eux – comme Louis et Clément Defèche, ou Jonas Lismont et autres consorts – à qui des personnes indignées attribuent une capacité personnelle ou familiale à mentir effrontément, alors que ni leurs personnes singulières ni leurs familles ne sont en cause dans cette affaire, mais les effets de la doctrine anthroposophique qui gouvernent leurs esprits.

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Documents internes compromettants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Fédération des écoles Steiner-Waldorf cherche à améliorer sa communication

  1. Magistrale volée de bois vert. Bravo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s