Le Ministre de l’Éducation Nationale s’est-il fait influencer par la pédagogie Steiner-Waldorf liée à l’Anthroposophie ?

Cela fait quelques temps que j’avais été mis au courant de liens amicaux tenus volontairement secrets entre Françoise Nyssen, l’ex Ministre de la Culture, proche des anthroposophes, et de Jean-Michel Blanquer, actuel Ministre de l’Éducation Nationale. D’après mes renseignements, ce dernier avait prévu de visiter l’école du Domaine du Possible à Arles, lorsque Henri Dahan, ancien Délégué général de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France, en était le directeur. Mais la tempête Irma l’avait obligé à annuler son déplacement alors que son service d’ordre était déjà sur place.

Aujourd’hui, il apparaît que des transformations pédagogiques proches de ce qui se passe dans les écoles Steiner-Waldorf et reprenant même son vocabulaire ont été introduites dans l’Éducation Nationale. C’est le cas notamment avec la mise en place des « Chef d’oeuvres » en lycées professionnels :

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/fam_metiers_et_R_pedagogiques/40/4/Vade-mecum_realisation_chef-d_oeuvre_1081404.pdf

Or il faut savoir que la notion de « Chef d’oeuvres » est essentielle dans la pédagogie Steiner-Waldorf. Il s’agit du travail de « fin de cycle », qui vient couronner les douze années passées par l’élève dans cette pédagogie par une réalisation personnelle supervisée par un « parrain ».

Quand ils présentent le concept de chef d’oeuvre aux élèves, les pédagogues Steiner-Waldorf font d’ailleurs explicitement référence au compagnonnage et à sa dimension initiatique.

La scolarité étant pensée comme un processus d’initiation et le « chef d’oeuvre » comme un « baptême », selon les propres mots de Rudolf Steiner, il est très étonnant de constater que l’Éducation Nationale puisse avoir repris le terme même utilisé dans les écoles Steiner-Waldorf pour le transposer tel quel dans les lycées publics, sans parler de nombreuses similitudes sur le fond quand on lit attentivement le descriptif de ce projet pédagogique.

En effet, le « chef d’oeuvre » des écoles Steiner-Waldorf est un dispositif religieux, une onction spirituelle des élèves par un travail personnel et une initiative individuelle conçue comme une « offrande aux Dieux ». Les douze classes de cette scolarité étant conçues comme un baptême, le jour de la présentation des chefs d’oeuvres est l’équivalent d’une cérémonie sacramentelle.

Reprendre ce terme, c’est donc risquer de créer la confusion entre le chef-d’œuvre tel qu’il est pensé dans la pédagogie Steiner-Waldorf, c’est-à-dire comme un acte d’ordre sacramentel anthroposophique, et l’univers de l’Éducation Nationale, qui doit rester strictement laïque. Sans parler du fait que les ecoles Steiner-Waldorf pourront désormais se vanter publiquement d’avoir été un réservoir d’idées pour l’Éducation Nationale, puisqu’on reprend la forme et le fond d’un dispositif pédagogique qui préexistait chez elles.

Qu’on me comprenne bien, je ne critique pas le principe d’un travail de fin d’étude basée sur une initiative individuel de l’élève et comprenant une dimension d’interdisciplinarité. Mais je trouve profondément dommageable que le terme de « chef d’oeuvre », appartenant aux écoles Steiner-Waldorf depuis leur fondation, ait pu être repris tel quel par l’Éducation Nationale. Cela crée une confusion dommageable et tend à établir des passerelles entre deux institutions qui ne devraient rien avoir en commun, puisque la pédagogie Steiner-Waldorf est une entreprise insidieuse d’endoctrinement des élèves à la doctrine anthroposophique de Rudolf Steiner, tandis que l’Éducation Nationale repose sur le principe de laïcité et de respect des individus.

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Ministre de l’Éducation Nationale s’est-il fait influencer par la pédagogie Steiner-Waldorf liée à l’Anthroposophie ?

  1. Catherine Pizon dit :

    C’est effectivement très inquiétant; il y a plusieurs mois j’avais parlé de l’IA de l’Allier qui affirmait publiquement que l’on devrait prendre modèle sur les écoles privées de l’Allier, et quand on connait le nombre d’écoles W-Steiner à Saint-Menoux, tout près de Moulins, on ne peut être qu’inquiets. Il semblerait que cet IA ait obtenu une promotion peu de temps après ses déclarations….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s