Le graves erreurs de Sylvain Wagnon sur la pédagogie Steiner-Waldorf dans l’émission La Maison des Parents, sur France 2

Bien que l’on puisse se réjouir qu’enfin une grande chaîne de télévision publique se fasse l’écho des nombreuses critiques au sujet de la pédagogie Steiner-Waldorf, je ne peux que regretter les propos de Sylvain Wagnon, professeur à l’université de Montpellier, qui précèdent et suivent mon intervention :

https://youtu.be/emReO7osHVI

Il affirme par exemple que Rudolf Steiner était un penseur et un philosophe : c’est faux, ses écrits philosophiques n’ont jamais été reconnus par la communauté philosophique universitaire, pas même à son époque ! C’était un occultiste et un charlatan.

Il déclare que Rudolf Steiner « n’a pas écrit sur la pédagogie, c’est ce que l’on a compris de ses idées »… (28 ») C’est totalement faux ! Il existe de nombreux livres et conférences de Rudolf Steiner sur ce sujet.

De plus, Rudolf Steiner a participé activement et en personne à la fondation et la mise en place de la première école Steiner de Stuttgart, qui a été le modèle de toutes les autres. Ce n’est donc absolument pas un philosophe dont on se serait ultérieurement et librement inspiré.

Tout ce qu’énumère également Sylvain Wagnon comme caractéristiques de la pédagogie Steiner-Waldorf (respect des rythmes des enfants, de leurs individualités, contact avec la nature, etc.) relève du discours de propagande de ces écoles, destiné à tromper les parents et à masquer leur vraie nature et leurs vrais objectifs.

Je ne comprends pas comment on peut trouver une telle somme d’erreurs et de contre-vérités dans la bouche d’un chercheur universitaire censé avoir travaillé la question. C’est deshonnorant pour l’Université, qui devrait avoir à coeur de dénoncer les dérives sectaires et non de les promouvoir.

Avec la pédagogie Steiner-Waldorf, il est toujours difficile de savoir si ceux qui la promeuvent sont ignorants ou complices. Je suis au regret de constater une forme de montée en puissance de l’entrisme anthroposophique dans le Sud-Ouest de la France, y compris dans les milieux universitaires, sans doute en lien avec l’influence qu’y exerce quelqu’un comme Madame Françoise Nyssen.

Je suis prêt pour ma part à accorder à Sylvain Wagnon le bénéfice du doute : à charge pour lui de se renseigner correctement, par exemple en prenant connaissance des écrits comme le « Stockmeyer » ou les « Conseils » de Rudolf Steiner, ou de lire les récits des victimes, qui commencent à apparaître, et de venir ensuite rectifier publiquement ses propos. Ce n’est pas seulement une question de rigueur intellectuelle, mais un devoir moral : en parlant comme il l’a fait sur les écoles Steiner-Waldorf dans cette émission, Sylvain Wagnon pourrait avoir abaissé la nécessaire vigilance des parents et même incités certains à y inscrire leurs enfants. Il porterait alors une partie de la responsabilité de ce qui pourrait leur arriver.

Grégoire Perra

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s