La France Insoumise, François Ruffin, LREM, EELV, les partis politiques français et l’Anthroposophie

L’Anthroposophie pénètre de nombreuses organisations politiques en France.

LREM et l’Anthroposophie

Nous avons eu un exemple fort avec LREM, qui a placé Francoise Nyssen au Ministère de la Culture et Nicolas Hulot au Ministère de l’Environnement. Or tout deux avaient des relations avec la mouvance anthroposophique, l’une par le biais de liens étroits, autant personnels qu’idéologiques, (https://veritesteiner.wordpress.com/2017/05/17/francoise-nyssen-les-anthroposophes-entrent-au-gouvernement/), l’autre en raison de ses liens amicaux et intellectuels avec Pierre Rabhi (https://reporterre.net/Une-heure-d-un-dialogue-unique-entre-Nicolas-Hulot-et-Pierre-Rabhi) et avec Dominique Bourg (http://www.ecolopedia.fr/?p=594). La Fondation Nicolas Hulot avait d’ailleurs signé la pétition anthroposophique Eliant en 2010.

Nous avons peut-être aussi certaine accointance entre l’Anthroposophie et l’actuel Ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, qui a dernièrement vanté publiquement les mérites de la Biodynamie (https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/le-ministre-de-l-agriculture-preconise-une-hecatombe-mondiale_2077199.html) et en fait la promotion dans la revue de son ministère (https://agriculture.gouv.fr/la-biodynamie-credo-des-domaines-gerard-bertrand). Il existe d’ailleurs une « Formation professionnelle qualifiante », reconnue par un « Brevet Professionnel de Responsable d’Entreprise Agricole (BPREA) en Agriculture Biodynamique », formation assurée par les lycées agricoles d’Obernai (Bas-Rhin) et Segé (Maine-et Loire), formation bénéficiant donc de fonds publics, ce qui revient selon moi à subventionner l’enseignement d’une religion, en totale contradiction avec la loi de laïcité de 1905, puisque la doctrine et les pratiques intrinsèquement liées à la Biodynamie sont de l’ordre du phénomène religieux. Il existe de même une formation BPREA au Mas de Beaulieu, en Ardèche, en lien avec Pierre Rabhi.

Nous avons eu Jean-Michel Blanquer, le Ministre de l’Éducation Nationale, ami personnel secret de Françoise Nyssen d’après mes renseignements, qui a fait un clin d’oeil appuyé au mouvement de Pierre Rabhi et Cyril Dion en qualifiant les enseignants de « peuple de colibris » (https://www.liberation.fr/france/2019/08/27/rentree-scolaire-blanquer-se-veut-plus-colibri-que-mammouth_1747563).

Il semblerait également que des soupçons de liens avec l’Anthroposophie se portent sur Marc Guillaume, le Secrétaire général du gouvernement (http://menace-theoriste.fr/qui-veut-la-peau-de-la-miviludes/).

Romain Blachier, membre de l’équipe Culture d’Emmanuel Macron, avaient tenus des propos surprenants en soutien à Francoise Nyssen, montrant qu’il connaissait la mouvance anthroposophique et la soutenait. Il m’avait même traité de menteur. Mais curieusement, depuis le départ de la Ministre, le lien ne fonctionne plus (http://romainblachier.fr/secte-quand-melenchon-ment-au-sujet-de-francoise-nyssen-ministre-de-la-culture/#comment-202876). En voilà donc il qui a le courage politique de ses opinions.

Enfin, il est impossible d’oublier de mentionner la visite d’Emmanuel Macron à Pierre Rabhi avant les élections présidentielles de 2017 (https://www.monde-diplomatique.fr/2018/08/MALET/58981), ni l’amitié de Françoise Nyssen et de Brigitte Macron (https://www.lejdd.fr/Politique/francoise-nyssen-le-president-me-soutient-il-me-le-dit-je-le-sens-3767009).

EELV et l’Anthroposophie

Nous avons eu également, avec EELV, des déclarations de Janick Jadot, vantant la Biodynamie (https://twitter.com/yjadot/status/1096721323433304064?s=19). De plus, s’exprimant dans le Magazine Kaizen, qui publie fréquemment des articles pro anthroposophie, Michelle Rivazi, la numéro 2 de EELV, se prononce en faveur de la médecine anthroposophique (https://kaizen-magazine.com/article/michele-rivasi-dominique-eraud-se-diriger-vers-la-medecine-integrative/).

Par ailleurs, l’Eurodéputé écologiste Claude Gruffat soutient lui-aussi la Biodynamie (https://www.liberation.fr/checknews/2019/09/16/l-agriculture-biodynamique-est-elle-une-pseudo-science_1748023), tandis que l’Eurodéputé Benoit Biteau est maraîcher en Biodynamie (https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/la-rochelle/elections-europeennes-benoit-biteau-eelv-pourrait-devenir-membre-du-parlement-europeen-1675907.html). Le député EELV Alain Lipietz a défendu la NEF lorsqu’on été pointés les liens de cette institution avec l’Anthroposophie, participant même à des débats aux côtés de hauts représentants de cette institution bancaire (http://lipietz.net/Moi-la-finance-et-et-developpement-durable).

Rappelons aussi que des leaders de petits partis écologistes contractant des alliances avec EELV ont des liens très étroits avec l’Anthroposophie, comme Antoine Waechter, qui a été jusqu’à préfacer un livre de propagande pour la pédagogie Steiner-Waldorf (Éduquer vers la liberté, Ed. Les Trois Arches) et Delphine Batho (https://www.agriculture-environnement.fr/2019/05/07/le-flirt-des-ecologistes-avec-la-reacosphere).

Delphine Batho dont le mentor est le Président d’Urgence Ecologie, Dominique Bourg, qui adhère à la doctrine de l’Anthroposophie et soutient la Biodynamie (https://www.lepoint.fr/societe/dominique-bourg-je-presente-toutes-mes-excuses-au-point-06-11-2019-2345754_23.php).

La France Insoumise et l’Anthroposophie

Pour ce qui concerne la France Insoumise, nous pouvons constater que Jean-Luc Mélenchon a invité (en toute ignorance ?) ses militants à rejoindre les rangs d’Extinction Rebellion dans une des ses revues de la semaine (https://youtu.be/JhE5lYKgTAA), alors que l’une des fondatrices de ce mouvement est très proche des anthroposophes (https://www.technikart.com/extinction-rebellion-en-vert-et-contre-tout/) et du « village-Steiner » de Stroud en Angleterre (https://youtu.be/MzSnZ3nYbgU). Aether, le site officiel de promotion de l’Anthroposophie en France, la Pravda des anthroposophes, vante les mérites d’Extinction Rebellion (https://www.aether.news/tout-est-possible-film-changement-climatique/).

Notons que Jean-Luc Mélenchon a un voisin et ami agriculteur en Biodynamie, Claude Buchot (https://labiodynamieaurisquedelanthroposophie.com/2018/03/17/un-soumis-a-la-biodynamie-la-cuvee-rebelle-de-jl-melenchon/). Avoir un voisin qui a certaines convictions n’implique certes pas de les partager, mais Jean-Luc Mélenchon aurait pu prendre ouvertement ses distances à l’égard de la Biodynamie et de l’Anthroposophie, plutôt que de vanter les « bonnes vibrations » des pommes de Claude Buchot. En outre, les deux cuvées choisies pour financer la campagne de Jean-Luc Mélenchon en 2017 (Morel et Buchot) étaient biodynamiques.

Certes, Jean-Luc Mélenchon avait dénoncé « une Ministre plus ou moins liée aux sectes » lors de la nomination de Françoise Nyssen, mais pour se rétracter aussitôt après en faisant retirer la vidéo de son intervention télévisée contenant sa déclaration et en ne revenant plus sur le sujet, pourtant grave, ce qui montrait pour le moins un certain embarras. D’après mes informations, son entourage politique aurait joué un rôle dans sa rétractation (ou manque de courage politique, comme on voudra), ce qui signifie que la France Insoumise est loin d’être au clair actuellement sur cette question de l’Anthroposophie.

L’Eurodéputé Manon Aubry a affiché ses liens avec l’organisation Extinction Rebellion en suggérant à cette dernière de venir occuper le Parlement européen, initiative pour laquelle elle a reçu un blâme (https://www.huffingtonpost.fr/entry/manon-aubry-incite-extinction-rebellion-a-occuper-le-parlement-europeen-et-recoit-un-blame_fr_5ddc1ef0e4b0913e6f714876).

Dans la liste de la France Insoumise pour les élections européennes de 2019 dans le Vaucluse, on trouve un certain Laurent Thérond, agriculteur biodynamiste (https://www.demeter.fr/operateurs/therond-laurent/).

Toujours dans le même parti politique, nous avons aujourd’hui François Ruffin, qui soutient son « copain de Demain, l’homme des gentils Colibris », Cyril Dion, dont les films sont financés par la NEF et Terres de Liens, deux institutions très proches des anthroposophes (https://youtu.be/bTLrrigL_4g), et soutenant lui-aussi au passage Extinction Rebellion (https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1225440264304175&id=642036589311215), sans parler du fait qu’il existe de nombreux liens entre les Colibris et les anthroposophes (https://veritesteiner.wordpress.com/2017/03/30/les-colibris-et-les-anthroposophes/). François Ruffin fait à présent cause commune avec Marie-Monique Robin qui, dans son livre Les Moissons du futur, promeut l’Anthroposophie de Rudolf Steiner et l’Agriculture biodynamique (http://www.ecolopedia.fr/?p=3423), prenant même sa défense contre Jean-Baptiste Malet qui la critique dans son article du Monde Diplomatique (https://www.monde-diplomatique.fr/2018/07/MALET/58830). En effet, le 4 décembre à L’Entrepôt, Francois Ruffin animera un débat en sa compagnie : https://facebook.com/events/408371183376708/?ti=as. François Ruffin (et d’autres députés de la France Insoumise ?) semblerait ainsi avoir des liens avec la mouvance anthroposophique, ou en tout cas sa frange, liens qui restent à déterminer. D’ailleurs, l’un des attachés parlementaires de cette organisation politique, Joris Caunes, est un ancien élève des écoles Steiner (https://youtu.be/0SszZ6CriSg), certes critique, mais pas totalement distancié.

Tout semble donc donner à penser que l’influence grandissante de François Ruffin au sein de la France Insoumise, et sur Jean-Luc Mélenchon lui-même par le biais des discussions hebdomadaires que les deux hommes ont ensembles, permettent l’entrée progressive des idées et des acteurs proches de l’Anthroposophie au sein de cette organisation, qui y était déjà assez ouverte.

Conclusion

Que des personnalités au sein d’un parti politique prennent position pour l’Anthroposophie ou la Biodynamie n’engage pas nécessairement l’ensemble de leur organisation. Mais cela témoigne du succès de l’entrisme de l’Anthroposophie au sein de cette organisation. Que certaines personnes fréquentent, ou aient rencontré dans un cadre officiel ou amical des anthroposophes, ou des agriculteurs biodynamistes, ou des représentants de la NEF, ou des personnes qui défendent cette mouvance, etc., ne fait pas d’eux necessairement des anthroposophes. Il peut simplement s’agir d’ignorance de leur part. Mais alors, depuis l’article de Jean-Baptiste Malet dans le Monde Diplomatique de juillet 2018, c’est une ignorance coupable. Le présent article ne vise pas à dénoncer qui que ce soit, mais plutôt à avertir tout le monde. Compte-tenu des techniques de dissimulation efficaces des anthroposophes et leur habileté à surfer sur l’air du temps, il est compréhensible de s’être fait abuser. Il l’est beaucoup moins de persévérer dans cette illusion.

N’oublions pas que la politique est un langage symbolique : serrer publiquement la main de quelqu’un, s’afficher avec lui lors d’un débat, lui rendre visite, écrire ou prononcer quelques lignes en sa faveur, etc., signifient bien davantage que ce que cela pourrait vouloir dire pour une personne ordinaire sans responsabilités représentatives. Tout ceci dessine des alliances, tente de faire confluer des électorats, esquisse des rapprochements idéologiques, etc.

Il est important de rappeler ici que l’adhésion ou l’appartenance à l’Anthroposophie est un phénomène complexe et élastique et non une profession de foi déterminée basée sur l’adhésion à une doctrine précise clairement exposée, comme je l’explique longuement dans mon article Qui sont les anthroposophes ? Et je sais bien que même certains agriculteurs biodynamistes n’ont pas clairement conscience des liens de leur pratique avec la doctrine anthroposophique qui se cache derrière (Lire : La face cachée l’agriculture biodynamique). Mais cela ne les excuse pas de rester ignorants de ce qu’ils cautionnent ainsi. Par exemple, le fait que François Ruffin se dise ami de Cyril Dion et de ses Colibris ne fait pas nécessairement de lui un anthroposophe adhérant à la doctrine et à la cosmologie ésotérique de Rudolf Steiner (éventualité que je considère improbable, que ce soit dit clairement). Mais cela le conduit, sans doute à son insu, à fréquenter et à un soutenir un milieu et des organisations qui, eux, sont bel et bien sous-tendus par l’Anthroposophie en toile de fond. Car Marie-Monique Robin et Cyril Dion, ou Extinction Rebellion, sont beaucoup trop compromis dans les réseaux de l’Anthroposophie pour qu’entretenir des relations publiques avec eux puisse rester longtemps innocent. De même, pratiquer longtemps la Biodynamie sans trop chercher à savoir ce qu’il y a derrière n’est pas excusable. Pour le dire plus simplement : trop de gens – y compris des hommes politiques ou des journalistes qui devraient être vigilants sur cette question – n’ont pas assez conscience de ce qu’est l’Anthroposophie et la défendent ou la fréquentent parfois sans s’en rendre compte, ou avec une connaissance insuffisante de ce qu’elle est !

Les éléments que j’ai fournis dans cet article ne prétendent pas avoir valeur de preuves, mais d’indices. Ils dessinent des réseaux de relations : aux journalistes et aux enquêteurs de déterminer leur teneur et leurs implications. Pour ma part, je suis favorable à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire et sénatoriale au sujet de l’Anthroposophie, précisément pour ne pas rester dans le soupçon et pour éviter toute tentation conspirationniste, mais pour permettre au contraire de déterminer précisément quelle est son influence réelle sur les acteurs de la vie politique française.

Être anthroposophe n’est pas nécessairement une mauvaise chose, tout comme en fréquenter : à titre individuel, les anthroposophes peuvent être des personnes tout à fait charmantes et pleines de qualités, ou d’honnêtes citoyens. Mais l’idéologie qu’ils véhiculent et les méthodes qu’ils emploient, la plupart du temps sans le savoir eux-mêmes, ainsi que leur projet de civilisation, sont à mon sens dangereux pour notre société et pour ses valeurs, fondées sur la liberté et la dignité de la personne humaine et opposées à toute forme d’emprise sectaire. Le présent article ne vise à ostraciser ni à stigmatiser personne, ni non plus à jeter l’opprobre sur ce mouvement et les gens qui le composent, mais à attirer l’attention sur de possibles réseaux d’influences qui pourraient orienter négativement le cours de notre vie politique.

D’autres liens entre des partis politiques français existants et l’Anthroposophie sont sans doute encore à découvrir. Il faudrait chercher plus avant. Je n’exclue nullement qu’il puisse s’en trouver au sein du Rassemblement National, mais je ne les ai pas découverts. Ce qui n’a rien d’étonnant quand on connait la volonté des anthroposophes de faire bonne figure et de dissimuler les liens de leur doctrine avec le nazisme, surtout depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale (Peter Staudenmaier, Beetween occultisme and Nazisme).

Certains groupuscules d’extrême droite semblent néanmoins avoir des liens avec des personnalités de cette mouvance (https://rebellyon.info/Le-clan-Rabhi-a-l-avant-garde-de-la-confusion).

En ce qui concerne la Droite, j’avais pu constater lorsque j’étais anthroposophe des liens avec certaines personnalités importantes (https://gregoireperra.wordpress.com/2013/07/08/le-lobby-politique-de-la-federation-des-ecoles-steiner-waldorf/), mais je n’ai rien pu vérifier par des liens sourcés depuis.

En tout état de cause, force est de constater que l’Anthroposophie a su pénétrer en profondeur au moins trois des grandes organisations politiques françaises qui sont aujourd’hui en concurrence pour exercer le pouvoir. Je fais cependant la différence entre LREM et EELV, qui semblent avoir en leur sein des personnalités connaissant la doctrine et soutenant le mouvement anthroposophique, et LFI qui semble sympathiser avec des pro anthroposophes sont bien savoir qui ils sont.

Seule l’existence d’un organisme suffisement indépendant et à la voix assez puissante, comme la Miviludes, aurait pu permettre la mise au jour de ces liaisons inquiétantes entre l’Anthroposophie et la politique de notre nation, pour en alerter l’opinion publique et l’ensemble de nos dirigeants. C’est à se demander si sa prochaine absorption au sein du Ministère de l’Intérieur n’intervient pas juste à temps pour éviter une telle découverte, faussant ainsi la donne politique de la prochaine élection présidentielle de 2022, où l’Anthroposophie sera nécessairement – du fait de sa présence dans ces organisations politiques – bien placée pour s’approcher encore un peu plus du pouvoir.

Tout ceci méritait de donner l’alerte, comme je le fais depuis plusieurs années, au prix aujourd’hui de plusieurs procès et d’une campagne de diffamation, mais aussi d’intimidation, qui fait chaque jour grandir – en toute connaissance de cause – une haine féroce des partisans de cette mouvance, avec de possibles conséquences dramatiques.

Grégoire Perra

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article a été publié dans Actualités, La Biodynamie, Pierre Rabhi. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s