Cynthia Fleury : une proche de l’anthroposophie au Conseil de Surveillance de la Miviludes ?

Le décret nommant les membres du nouveau Conseil de Surveillance de la Miviludes vient de paraître :

Parmi les membres nouvellement nommés, on trouve la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury. Malgré l’estime que l’on peut accorder à sa réflexion philosophique, je m’interroge sur le bien-fondé de nommer à un tel poste une personne qui a des liens aussi forts avec des proches de l’anthroposophie. En effet, Cynthia Fleury s’est affichée publiquement et a collaboré avec des personnalisés comme Edgar Morin ou Pierre Rabhi, deux hommes au sujet desquels il y a de fortes raisons de penser que non seulement ils fréquentent et soutiennent les anthroposophes, mais de surcroît adhèrent à tout ou partie de leur doctrine.

En effet, Edgar Morin est publiquement intervenu auprès de hauts dirigeants de l’anthroposophie :

https://actu-sectarisme.blogspot.com/2015/03/edgar-morin-nancy-huston-la.html

On le voit apparaître dans une revue de la Société Anthroposophique en France aux côtés de Bodo von Plato, un haut dirigeant de cette organisation tentaculaire :

Il est également le parrain d’une association comme Éducation Plurielles, noyautée par des anthroposophes du réseau des écoles Steiner-Waldorf :

https://veritesteiner.wordpress.com/2017/12/10/education-plurielles-une-association-a-surveiller-de-pres/

Avec son épouse, Sabah Abouessalam, il s’est investit dans un projet de ferme qui pratique méthode d’agriculture de Pierre Rabhi, fortement influencée par la Biodynamie.

Par ailleurs, il n’y a pas que sur l’anthroposophie que Edgar Morin a pris des positions condamnables au regard de la lutte contre les dérives sectaires, notamment lorsqu’il a défendu un charlatan de la santé :

Pour ma part, je ne comprends pas comment Madame Cynthia Fleury a pu s’afficher publiquement jusqu’à encore tout récemment avec Edgar Morin au regard de ce genre de déclarations insensées !

Quant à Pierre Rabhi, ses liens avec l’anthroposophie sont très profonds et anciens, comme j’ai eu l’occasion de l’exprimer à plusieurs reprises sur ce blog :

https://veritesteiner.wordpress.com/2014/03/13/pierre-rabhi-la-biodynamie-et-lanthroposophie/

Cette proximité de Cynthia Fleury avec ces personnes se traduit dans des photos publiques assez révélatrices :

Cette collaboration de Cynthia Fleury avec Edgar Morin n’est pas ancienne, mais toute récente :

https://www.publicsenat.fr/article/societe/edgar-morin-cynthia-fleury-reflexions-croisees-sur-le-monde-de-demain-182328

https://www.franceculture.fr/amp/emissions/livres-vous-le-podcast/lhumanisme-au-temps-des-pandemies

De plus, Cynthia Fleury a collaboré avec Frédéric Lenoir, l’animateur de France Inter qui a ouvert les portes de son émission de radio publique à plusieurs reprises aux représentants de l’anthroposophie, comme Mohammed Taleb :

https://veritesteiner.wordpress.com/2013/10/27/quand-mohammed-taleb-parle-de-lanthroposophie-sur-france-culture/

Dans un livre publié aux Éditions Actes Sud de Françoise Nyssen, qui a créé l’école Steiner du Domaine du Possible et est une proche des hauts dirigeants de la Société Anthroposophique Universelle, Cynthia Fleury mêle sa parole à des personnalités comme Pierre Rabhi, Nicolas Hulot ou Edgar Morin :

https://www.livreshebdo.fr/article/penser-sans-faire-la-morale

De plus, Madame Cynthia Fleury est membre du conseil stratégique de la Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l’homme. Or Nicolas Hulot et Pierre Rabhi ont des liens étroits.

De surcroît, dans le cadre de l’Institut Catholique de Paris, Cynthia Fleury a récemment invité pour une interview Dominique BOURG :

https://www.icp.fr/a-propos-de-licp/agenda

Or ce dernier ne cache pas son adhésion à l’anthroposophie, comme l’avait révélé le journaliste Thomas Malher dans Le Point :


https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2345754

En outre, elle est la fondatrice du « Réseau international des femmes philosophes », parrainé par l’Unesco. Rappelons que l’Unesco a fréquemment accueilli des manifestations des écoles Steiner-Waldorf dans ses propres locaux. Ce qui m’amène à m’interroger sur le contenu d’un livre au titre programmatique publié en 2005 :

Cynthia Fleury, Manifeste pour une nouvelle école, avec Jean-Luc Muracciole, éd. Little Big Man, coll. « Nomad’s Land », 155 p. (ISBN 2-915557-04-7)

Enfin, elle a écrit des ouvrages qui montrent qu’elles se positionne en faveur de la méditation à l’école :

https://www.google.fr/amp/s/www.humanite.fr/mediter-avec-lenfant-642441%3famp

De même, elle a contribué à un ouvrage collectif qui évoque l’accès aux chakras, aux méridiens, aux énergies subtiles du corps, etc. :

https://www.furet.com/revues/question-de-n-3-notre-corps-marc-de-smedt-9782226326508.html

Enfin, et c’est peut-être pour moi de loin le plus grave, il semble que Cynthia Fleury ait des liens avec les dirigeants de l’A-MCA, l’agence des médecines complémentaires où l’anthroposophie est très présente. Madame Fleury a d’ailleurs retwitté un tweet demandant un renforcement gouvernemental de cette agence :

Tout ces éléments ne constituent pas des preuves, mais des faisceaux de convergence qui interrogent. Je précise que, pour l’heure, je n’ai trouvé aucunes déclarations de Cynthia Fleury en faveur des écoles Steiner-Waldorf et de l’Anthroposophie. Je suis en revanche inquiet au sujet de certaines proximités, précédemment mentionnées. Tout ces éléments montrent chez cette philosophe un intérêt pour la pensée mythologique, symbolique, mystique, etc., plutôt que pour la science et la rationalité. Des formes de pensées qui, bien souvent, permettent aux dérives sectaires de capter de nouveaux adeptes.

Chez Cynthia Fleury, la proximité intellectuelle se double malheureusement d’une proximité avec des personnes qui adhèrent fortement à la mouvance anthroposophique et en font même la promotion, comme Edgar Morin, Pierre Rabhi, Nicolas Hulot, etc. Cela ne fait pas nécessairement d’elle une anthroposophe, loin de là, mais au minimum une personne qui a singulièrement manqué de vigilance au sujet de l’anthroposophie et qui n’a pas perçu les liens de certaines personnes avec lesquelles elle collaborait avec cette mouvance.

Pour ma part, je trouve que cela fait beaucoup. En tout cas trop pour être nommée au Conseil de Surveillance de la Miviludes !

En effet, si l’on peut se rejouir de la nomination à ce Conseil Surveillance de personnalités comme Georges Fenech ou Gérald Bronner, dont la clarté de l’engagement contre les dérives sectaires et la conscience du danger que représente l’anthroposophie et les écoles Steiner-Waldorf sont indiscutables, il apparaît en revanche hautement problématique d’avoir nommée une personne comme Cynthia Fleury, dont les liens avec des très proches de cette mouvance ne peut qu’entacher de suspicion légitime sa future action au sein de cette instance, dont la mission se doit d’être claire et sans ambiguïtés.

Pour avoir, par trois fois déjà, promues en son sein des personnalités très proches de l’anthroposophie à de hautes responsabilités de la République (Françoise Nyssen, Cyril Dion, Nicolas Hulot), puis après avoir affaiblie et menacé de détruire la Miviludes, les Gouvernements successifs d’Emmanuel Macron ont fait apparaître un doute au sujet du positionnement de cette majorité à l’égard de l’anthroposophie en particulier, et des courants spiritualistes du New-Age en général. Il aurait été bienvenu de ne pas poursuivre dans cette voie et de nommer un Conseil de Surveillance au-dessus de tout soupçon à ce sujet.

Je termine en précisant qu’il n’est pas question pour moi de procéder à un déshonneur par association, mais que compte-tenu de la nature même de l’anthroposophie (une dérive sectaire en même temps qu’un courant culturel au fort pouvoir agregatif), il est indispensable d’être vigilant sur les relations entre les personnes, qu’elles soient intellectuelles ou amicales, ou autres, surtout quand il est question de la nomination d’une personne chargée officiellement de lutter contre les sectes. Rappelons que l’UNADFI a elle-même fait les frais, par le passé, de ne pas avoir été assez vigilante dans la nomination de l’une de ses Présidentes, qui s’est avérée être une proche des écoles Steiner-Waldorf et de l’anthroposophie, sortant de l’ombre et les défendant au moment opportun.

Par ailleurs, Madame Cynthia Fleury a encore tout le loisir de lever le doute et de prendre publiquement position en condamnant fermement les écoles Steiner-Waldorf, l’Anthroposophie et la Biodynamie, ainsi que les relations de Edgar Morin et Pierre Rabhi avec celles-ci.

Grégoire Perra

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article, publié dans Miviludes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s