Les anthroposophes à l’Université d’Avignon

Depuis l’année dernière, une formation universitaire diplômante en pédagogie Steiner-Waldorf existe à l’Université d’Avignon. On trouvera ci-après le descriptif complet de ce D.U., ainsi que le lien renvoyant au site de l’Université, où ce dernier est également disponible. En examinant attentivement ce document, on peut s’apercevoir que nombre des formateurs de ce D.U. sont également des sommités de la Société Anthroposophique, c’est-a-dire de la dérive sectaire qui pilote la pédagogie Steiner-Waldorf et s’en sert comme moyen insidieux de propagation de la doctrine ésotérique et mystique de Rudolf Steiner : Isabelle Dupin, Bodo von Plato, Wilhem Meesters, etc. J’ai bien connu ces gens lorsque j’étais moi-même anthroposophe et je suis en mesure de les identifier comme étant parmi les plus actifs propagandistes de l’Anthroposophie en France et à l’international.

Comment l’Université d’Avignon a-t-elle pu accepter d’accueillir en son sein une telle formation, lui donnant ainsi le cachet universitaire dont les anthroposophes sont friants, désireux qu’ils sont d’offrir une respectabilité intellectuelle à ce qui n’est en réalité qu’une doctrine aliénante et une organisation sociale asservissant les individus ? Sans doute la nomination de Françoise Nyssen au Conseil d’Administration de cette Université en 2015 n’est-elle pas étrangère à la survenue, peu de temps après, de cette formation hautement problématique, bien que d’autres accointances personnelles avec la mouvance New-Age ne soient pas non plus à exclure. J’ai en effet montré, dans d’autres articles disponibles sur mon blog, comment la dirigeante des éditions Actes Sud, notamment à travers son projet pédagogique intitulé Le Domaine du Possible, à Arles, semble s’être liée corps et âme, ainsi que son époux, aux dirigeants de la Société Anthroposophique et au milieu que ceux-ci régentent (Lire à ce sujet Le Domaine du Possible fait sa propagande, et La nouvelle stratégie Steiner-Waldorf et le prototype du Domaine du Possible).

Les problèmes posés selon moi par l’existence de cette formation, inscrite au sein même de l’Université, sont de plusieurs ordres :

– Tout d’abord, elle offre aux anthroposophes la caution intellectuelle du monde universitaire, alors que cette doctrine n’a en réalité aucune légitimité scientifique, tout comme la pédagogie Steiner-Waldorf, qui serait issue pour ces « enseignants » d’une Révélation que les Dieux du Cosmos auraient communiquée à Rudolf Steiner en 1919. L’Anthroposophie a toujours en effet voulu se parer du cachet de la recherche universitaire. Cela a commencé avec Rudolf Steiner lui-même, qui n’a cessé sa vie durant de réclamer une chaire de Philosophie, qui lui a été légitimement refusée. Jusqu’à la recherche-action menée dernièrement sous l’égide et avec la complicité de l’Université Paris VIII, grâce à laquelle la Fédération des écoles Steiner-Waldorf a tenté de légitimer ses institutions, avec l’aide d’universitaires favorables aux démarches spiritualistes et ésotéristes, acceptant de travailler main dans la main avec les anthroposophes ;

– Ensuite, on peut se demander quelle réelle utilité a une telle formation, sachant qu’il existe déjà en France deux formations à la pédagogie Steiner-Waldorf – Didascali et l’Institut Rudolf Steiner de Chatou – et qu’il n’existe pas à ma connaissance de réels débouchés professionnels en France dans les écoles Steiner-Waldorf ? Le but est-il véritablement la formation professionnelle de ceux qui s’inscrivent dans ce D.U., ou bien plutôt la sensibilisation et la captation de jeunes sans emplois vers l’Anthroposophie ?

– Connaissant bien la plupart des intervenants de cette formation et les apports dont ils sont capables sur le plan intellectuel, je mets sérieusement en doute leurs capacités à prodiguer un enseignement qui serait autre chose que de l’Anthroposophie pure et dure, qui est l’unique substance et la seule nourriture de leurs existences depuis des décennies ;

– Enfin, on peut se demander si, en mettant en place une telle formation, l’Université d’Avignon ne contribue pas à l’existence d’un dispositif courant du milieu anthroposophique, servant à son fonctionnement interne, à savoir un lieu d’interventions rémunérées pour les hauts dirigeants de la Société Anthroposophique, leur permettant d’obtenir à titre individuel des ressources financières supplémentaires, ce qui est un moyen de valoriser et de récompenser les élites et les gourous de cette dérive sectaire (Lire à ce sujet : Essai de typologie des membres dirigeants du milieu anthroposophique).

Pour ma part, je souhaite surtout attirer l’attention de l’ensemble des acteurs de l’Université d’Avignon, quelles que soient les instances auxquelles ils appartiennent et participent (Conseil d’Administration, Conseil Scientifique, Conseil de la Vie Étudiante, etc.) sur la responsabilité morale et sociale qu’ils prennent en cautionnant une telle initiative. En effet, ils doivent être conscients du fait que la Société Anthroposophique s’est précisément donnée comme priorité absolue, ces dernières années, la captation et la séduction de recrues jeunes (Lire à ce sujet Mes rapports sur la formation anthroposophique en 2008). L’Anthroposophie veut du sang frais ! Or elle sait qu’elle ne parvient pas à trouver ce dernier dans les cercles qu’elle est traditionnellement en mesure d’atteindre. C’est sans doute pour cette raison qu’elle se tourne aujourd’hui vers le milieu étudiant via la formation professionnelle, allant jusqu’à y envoyer ses meilleurs prosélytes et l’un de ses très hauts dignitaires, à savoir Bodo von Plato en personne, membre du Comité Directeur de la Société Anthroposophique Universelle ! Que les responsables de l’Université d’Avignon réfléchissent au fait que cet homme, il y a quelques années, déclarait ouvertement que « les élèves des écoles Steiner-Waldorf portent dans leur karma de rencontrer l’Anthroposophie », ce qui est en définitive une excuse imparable pour entreprendre d’endoctriner à peu près tout le monde, y compris des étudiants.

Et si ma mise en garde ne suffisait pas, il est possible de se référer au dernier rapport de la MIVILUDES, la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, qui stipule que la pédagogie Steiner-Waldorf est « défavorablement connue de ses services » (Lire à ce sujet Rapport 2013-2014 de la MIVILUDES : la pédagogie Steiner-Waldorf, le Printemps de l’Education…)

En ouvrant ainsi sa porte d’entrée (fut-ce la petite du D.U.) à cette mouvance sectaire, l’Université d’Avignon devrait donc songer au fait qu’elle met littéralement entre les mains des anthroposophes de jeunes gens dont le destin pourrait bien basculer en raison de cette funeste rencontre, dont ses murs auront été le théâtre.

Enfin, il faut aussi dire un mot de la responsabilité intellectuelle et scientifique prise ici par l’Université d’Avignon. Comme on s’en aperçoit en effet clairement en lisant le descriptif ci-dessous, l’enjeu n’est pas seulement local, mais national. Il s’agit en effet pour les anthroposophes de « devancer la reconnaissance nationale » de la pédagogie Steiner-Waldorf. En réalité, il s’agit surtout de la forcer par le biais de cet entrisme. Soyons clair, j’ai la plus profonde estime pour l’Université et je sais que sa nature même s’oppose nécessairement à l’Anthroposophie. Mais je sais également que les anthroposophes cherchent sans relâche des brèches pour pénétrer et prendre cette magnifique citadelle de la pensée véritable. À l’Université d’Avignon, la brèche a pour noms Françoise Nyssen et Philippe Ellerkamp.

                                   Grégoire Perra

 

Document :

DIPLÔME D’UNIVERSITE 2015-2016

INTITULE D.U. : Acteur  social en éducation artistique et culturelle
sur la base de la pédagogie Steiner-Waldorf

PROPOSITION POUR L’ANNEE 2015-2016

□ SUPPRESSION
REMPLIR LA PAGE 2

□       RENOUVELLEMENT
REMPLIR LES  PAGES 3 et 4 et joindre les documents demandés

X CREATION
REMPLIR LES PAGES 7 à 9  ET LES ANNEXES 1 à 4

Composante responsable de la formation :

Service Commun de la Formation Continue

Composante(s) associée(s) :

UFR-ip Sciences Humaines et Sociales

Autre(s) établissements concerné(s) :

Didascali, 300 chemin de la Traille, 84700, Sorgues – Tél. : 04 90 61 97 93
N° Siret 410 829 477 00174 Code NAF : 8299
Organisme de formation enregistré sous le numéro : 82 74 02722 74
Responsable : Willem Meesters
Didascali est un établissement secondaire de la coopérative d’activités Oxalis SCOP SA

Enseignant(s) responsable(s) :

Philippe Ellerkamp, UAPV
Willem Meesters, Didascali

Avis du Conseil d’UFR ou de Composante : Date :

Avis du CEVU : Date :

Avis du CA : Date :

DIPLÔME D’UNIVERSITE 2015-2016

INTITULE D.U. :

DEMANDE DE SUPPRESSION

OBSERVATIONS MOTIVANT LA SUPPRESSION :

DIPLÔME D’UNIVERSITE 2015-2016

INTITULE D.U. :

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT

A – Y a-t-il une modification de maquette ?
□  OUI          □  NON

Si oui, Imprimer la maquette 2012-2013 (APPIG) – inscrire en rouge les modifications souhaitées

B – Y a-t-il d’autres modifications ? (intitulé du diplôme, tarif, niveau, etc…)
□  OUI          □  NON

Si oui, indiquer ici les changements et joindre une fiche indiquant la nature et les modifications souhaitées

C – ELEMENTS DE SUIVI :

2010-2011 2011-2012 2012-2013
Inscrits Présents diplômés Inscrits Présents diplômés Inscrits Présents diplômés
Formation Continue
Formation Apprentissage
Formation Initiale

D – BILAN PEDAGOGIQUE :

Joindre un document précisant les informations suivantes :

Identification des publics :
– Inscription principale : quelle est la situation des inscrits ?
– Inscription secondaire : diplôme national préparé
Devenir des diplômés
Synthèse des fiches d’évaluation complétées par les étudiants (cf annexe p 5 et 6) ne pas transmettre les fiches elles-mêmes

E – BILAN FINANCIER :

a) tarif année 2012-2013 :

b) recettes :
– inscriptions
– autres recettes

Dépenses :

– heures d’enseignement :
– dont                 heures mutualisées
– dont                 heures effectuées par statutaire UAPV
– dont heures effectuées par vacataires
– Autres dépenses (gestion, déplacements, etc…)

ANNEXE

INTITULE D.U. :

FICHE « EVALUATION DE LA FORMATION»
à faire compléter par les étudiants/stagiaires

NB : Cette fiche n’est fournie qu’à titre indicatif. La formation peut établir son propre support d’auto-évaluation

1 – PRATIQUE PEDAGOGIQUE

La préparation à ce D.U. vous apparaît-elle, dans son ensemble :

très positive  positive  insuffisante  très insuffisante 

Le nombre d’heures dévolu au D.U. vous semble-t-il :

suffisant  insuffisant 

Les supports pédagogiques (ouvrages de références, polycopiés, tirages,…) sont-ils :

suffisants  insuffisants  trop lourds 

Avez-vous rencontré des problèmes pédagogiques ? Si oui, lesquels ?

Quelles  améliorations pourraient être apportées ?

2 – RELATIONS AVEC L’ENSEIGNANT

L’animation vous semble-t-elle :

suffisante  insuffisante  trop technique 

La ponctualité vous semble-t-elle :

très satisfaisante  satisfaisante  peu satisfaisante 

La qualité de vos relations avec l’enseignant a-t-elle été :

très satisfaisante  satisfaisante  peu satisfaisante 

Quelles  améliorations pourraient être apportées ?

3 – ORGANISATION GENERALE

Rencontrez-vous des difficultés sur le plan administratif ? Si oui, lesquelles ?

L’organisation générale (informations, planning, …) vous semble-t-elle :

très satisfaisante  satisfaisante  peu satisfaisante 

4 – AUTRES OBSERVATIONS ET SUGGESTIONS

DIPLÔME D’UNIVERSITE 2015-2016

INTITULE D.U. : Acteur  social en éducation artistique et culturelle
sur la base de la pédagogie Steiner-Waldorf

DEMANDE DE CREATION

ENSEIGNANT(S) RESPONSABLE(S) :

Nom : Ellerkamp Philippe Statut : EC UAPV

UFR de rattachement : SHS Téléphone : 06 08 93 39 79

Courriel : philippe.ellerkamp@univ-avignon.fr

Nom : Willem Meesters Statut : Formateur, Responsable Didascali

UFR de rattachement : / Téléphone : 06 71 72 48 25
Courriel : w.meesters@didascali.org

TYPE DE FORMATION ET DE DIPLÔME :

□ Perfectionnement X Acquisition

□ Élargissement des Connaissances □ Adaptation

NIVEAU D’ENTREE : (entourer le niveau)

□ Bac □ Bac + 1 X Bac + 2 □ Bac + 3 □ Bac + 4 □ Bac + 5 et plus

Pour les DU conférant un niveau de diplôme différent à la sortie :

NIVEAU DE SORTIE :

□ Bac + 1 □ Bac + 2 X Bac + 3 □ Bac + 4 □ Bac + 5 et plus

Pour les DU ne conférant pas un niveau de diplôme différent à la sortie,

cf rubrique OBJECTIFS

PUBLICS CONCERNES :

□ F. I.   X F. C. □ Alternance

OBJECTIFS :

Dans un monde où le besoin de retisser du lien social est de plus en plus nécessaire et où chacun aspire à « devenir acteur, voire auteur de son scénario de vie » selon les mots de Hannah Arendt,  il est important de développer des compétences favorisant un engagement citoyen.
Ce diplôme universitaire  a pour objectif de donner à des personnes, qui souhaitent être (ou sont déjà) actives dans le champ social, la possibilité de développer des compétences et des outils de créativité dans le but de les mettre en œuvre dans le contexte social propre à leur activité professionnelle ou de s’engager dans des projets sociaux innovants.
Le programme s’inspire notamment d’éléments de la pédagogie Steiner-Waldorf dont l’objectif est « d’accueillir chaque enfant comme une personne unique ». Il s’agit pour l’étudiant de comprendre que considérer chaque être humain dans son individualité permet à chacun de trouver sa place dans la complexité sociale de notre époque.
Pour ce faire, une grande place sera donnée à la pratique, à l’exercice artistique, à la construction de la personne.
Public :
Toute personne souhaitant  acquérir des compétences  complémentaires pour être active dans le champ social sous des formes multiples : travailleurs sociaux, animateurs en maisons de retraite, centres aérés, colonies de vacances, intervenants périscolaires,  AVS,  ATSEM, personnels municipaux, médiateurs sociaux, bénévoles associatifs, etc.

Méthodes pédagogiques :
Conjuguer apports théoriques, exercices artistiques, pratique et intervention sur le terrain (Méthode triale).

Compétences à l’issue de la formation :
Connaissance des grands courants de l’anthropologie philosophique. Capacité à comprendre les interactions entre l’individu et le groupe. Capacité à analyser les conditions sociales et politiques du contexte de travail.
Capacité à s’inscrire dans des réseaux sociaux. Acquérir des capacités pour agir dans un contexte social et développer des facultés en lien avec des situations concrètes.
Compétences  personnelles  et relationnelles pour favoriser le vivre-ensemble ; développement de la  connaissance de soi, notamment le développement de l’intelligence émotionnelle et apprendre à agir en fonction de ses aspirations sociales.
Capacité d’intervention, d’initiative individuelle et de travail en équipe, capacité à élaborer un projet en équipe. Capacité individuelle à présenter un projet et à le concrétiser dans un contexte social donné.

Métiers visés :
Animation socio-culturelle et sociale avec une spécialisation « éducation artistique et culturelle ».
Responsables d’activités périscolaires (maternelle et primaire) avec des compétences dans les domaines artistique, culturel et social.
Responsable de projet dans le champ socio-culturel et éducatif.

Intérêt pour l’université :
Ce projet de DU émerge à la convergence de plusieurs mouvements :
– La dynamique autour de l’Education Artistique et Culturelle (EAC)
Le fait que le Président de l’université d’Avignon soit également Vice-président du Haut Conseil pour l’Education Artistique et Culturelle fait de l’université un lieu tout désigné pour expérimenter des parcours pédagogiques en EAC. D’autant plus que ces parcours sont actuellement questionnés par l’Education Nationale qui souhaite leur déploiement dans les classes, de même que dans la formation des professeurs au sein des ESPE.
Plusieurs personnels du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) de l’université d’Avignon sont également engagés dans une recherche-action sur l’EAC en Vaucluse dans le cadre de la Belle saison des arts vivants avec la jeunesse et l’enfance lancée à Avignon en juillet 2014 par la Ministre Filippetti. Le DU pourrait ainsi être revendiqué comme action de formation en EAC et, par ses diplômés, comme instrument de déploiement de multiples parcours adaptés aux différentes collectivités et infrastructures en charge de l’EAC.
La question de la pédagogie de l’EAC est également un sujet de recherche représenté au sein du CNE, équipe Culture et communication. Des passerelles, notamment en termes de méthodologie de transmission, pourraient également être envisagées avec la future Classe préparatoire Culture pour les études supérieure.
– Axe identitaire Culture et rapprochement des formations post-bac
Déjà en convention avec les structures de l’agenda 21 pour l’enseignement supérieur, scientifique, culturel, artistique, professionnel et technique, l’université doit, depuis la loi ESR, approfondir son action territoriale de partenariat avec les formations post-bacs non-universitaires. Un rapprochement avec l’Institut Didascali, co-porteur du projet de DU, s’inscrirait dans cette logique de partenariat avec les établissements voisins dispensant des formations en EAC (ISTS, Conservatoire, ESAA, MPA (ex SupInfoCom), IMCA…) et contribuerait à renforcer, sur le volet enseignement B+2/B+3, l’identité Culture de l’université d’Avignon.
Par ses intervenants extérieurs, dont plusieurs viennent du master en Design Social de l’université de Nîmes, ce DU facilitera un premier rapprochement par projet avec cette université, en perspective d’un futur rapprochement plus étroit au sein du secteur Avignon-Arles-Nîmes.
– Placer l’université d’Avignon en situation d’innovation par la reconnaissance des apports de la pédagogie Steiner-Waldorf à l’EAC
Parmi les trois pédagogies alternatives les plus connues (Freinet, Montessori), la pédagogie Steiner-Waldorf est celle qui a placé, de longue date,  l’EAC au cœur des apprentissages de ses élèves. Cette pédagogie fait aujourd’hui l’objet d’une reconnaissance mondiale particulièrement avancée en Allemagne, en Suisse, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne, dans les pays scandinaves et aux USA. Devancer la reconnaissance nationale serait pour l’université d’Avignon gage d’innovation sur le terrain des parcours pédagogiques en EAC et permettrait de prendre le pas sur d’autres universités.
– Les besoins en personnels qualifiés pour accompagner les rythmes scolaires
L’émergence des questionnements autour de l’EAC converge également avec la problématique des rythmes scolaires. Les municipalités et les associations sont aujourd’hui démunies face à l’ampleur du chantier des rythmes scolaires et sont en recherche de personnels qualifiés. La configuration du DU, formation courte, à un niveau d’entrée modeste, le rend accessible à un grand nombre de personne qui pourraient bénéficier de la demande croissante pour les compétences délivrées, tout particulièrement sur le territoire du Vaucluse, sans nier les autres possibilités de valorisation de la formation et des compétences transmises. Ce DU s’inscrirait ainsi dans l’offre déjà existante en  FC autour des formations de formateur et d’accompagnateur des personnes.

CAPACITE D’ACCUEIL : 30 étudiants

SEUIL D’OUVERTURE : 8 à 10 étudiants

CONDITIONS D’INSCRIPTION : (titre, diplôme, expérience)

Niveau bac +2 ou bien niveau bac et 3 ans d’expérience professionnelle dans les domaines socio-culturel ou éducatif sur dossier et entretien (commission pédagogique composée des membres du jury de diplôme).

DUREE TOTALE DE LA FORMATION : (volume horaire)

Cours : TP : TD :   210
Stage (nbre de semaines) : 4
FOAD (formation ouverte et à distance) : /
Autre(s) : 150 heures de travail personnel

REDACTION D’UN MEMOIRE : X  OUI   □ NON

TARIFS :

Tarif Unique :    □ OUI X NON

si OUI : Montant :

si NON :
– statut F.I. : Montant : /
– statut F.C. : Montant : (préciser le cas échéant les différentes catégories)
– – Plein tarif : 2 800€
– – Tarif réduit (personnes inscrites à Pôle Emploi, bénéficiaires du RSA) : 2 200€

ARTICULATION AVEC UN DIPLÔME NATIONAL :      □ OUI   X NON

si OUI: Quel diplôme ?

OBSERVATIONS PARTICULIERES :

Néant

LISTE DES ANNEXES OBLIGATOIRES :

– ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS : compléter l’annexe 1

– MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES : compléter l’annexe 2

– ENSEIGNANTS ET PROFESSIONNELS PARTICIPANT A LA FORMATION : compléter l’annexe 3

– BUDGET PREVISIONNEL : compléter l’annexe 4

DATE D’OUVERTURE ENVISAGEE : septembre 2015

Date et signature du ou des responsables de la formation

30 avril 2015

Philippe Ellerkamp

Willem Meesters

ANNEXE 1

INTITULE D.U. : Acteur  social en éducation artistique et culturelle
sur la base de la pédagogie Steiner-Waldorf

FICHE « ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS »

1- STRUCTURATION :
Préciser l’équilibre pédagogique global (volume des enseignements/volume des projets/durée du stage/autres modalités pédagogiques)

UE 1: Comprendre l’être humain, « Connais-toi toi-même », oracle de Delphes
Approcher l’être humain dans sa complexité
– Théorie de la connaissance : phénoménologie  et interprétation des phénomènes (herméneutique)
– L’être humain dans ses différentes composantes biologique, psychique et spirituelle selon diverses approches, notamment celle proposée par  R. Steiner : dimension ternaire, approche des tempéraments, théorie des sens, organisation du Moi
– Psychologie du développement : théories du développement de l’enfant et de l’adulte dans son parcours biographique
– Sensibilisation à l’histoire de la culture et de  l’évolution de la conscience  occidentale
UE 2 : Construire la personnalité professionnelle « Soi-même comme un autre », Paul Ricoeur
Exercer la créativité sociale en s’appuyant sur les outils de la pédagogie Steiner-Waldorf
– Pratique artistique : chant, eurythmie, arts plastiques, improvisation théâtrale, etc.
– Anthropologie artistique : apport de l’art à la construction de la personne
– Pratiques réflexives : rapport de l’identité personnelle à l’identité professionnelle ; conscience des conséquences de son action
UE 3 : Favoriser le lien social, « Autrui, un autre soi-même », Paul Ricoeur
Créer les conditions du vivre-ensemble
– Approches du travail en équipe
– Techniques d’animation : pratique dialogique
– Analyse de situation et de pratique
– Gestion de conflit
UE 4 : Les réseaux socio-culturels et artistiques et leur environnement juridique et économique
Approfondir le concept de citoyenneté au carrefour de l’individuel et du collectif
– Connaissance  et rencontre des réseaux socio-culturels et  artistiques
– Législation et réglementations
– Construction de réseaux sociaux
– Gestion de projet
– Des démarches « Qualité » et de management humaniste
UE 5 : Stage(s) et /ou  projet pratique
– Stage(s) et/ou projet pratique dans le domaine social, culturel ou éducatif
– Partenariats de projets avec des réseaux socio-culturels et artistiques
– Comptes-rendus de stages et/ou de projet sur le terrain
UE 6 : Mémoire de fin de formation
– Travail écrit et présentation orale

2 – MAQUETTE

UE
(et UCE si existantes) Compétences attendues Volume horaire Coeff. Mod. Ensgt (CM/TD/TP/FAOD/…) Enseignant
UE 1
Comprendre l’être humain 50 h 5 TD
-Théorie de la connaissance  et phénoménologie Connaissance des grands courants de l’anthropologie philosophique
-L’être humain dans ses différentes composantes :
biologique, psychique et spirituelle selon diverses approches, dont celle de R. Steiner Connaissance des grands
courants de l’anthropologie philosophique (suite)
Capacité à comprendre les interactions entre l’individu et le groupe
-Psychologie du développement de l’enfant et de l’adulte Connaissance des grands courants de l’anthropologie philosophique (suite)

-Sensibilisation à l’histoire de la culture et de l’évolution de la conscience occidentale Connaissance des grands courants de l’anthropologie philosophique (suite)

-Les moments festifs dans une structure socio-éducative ou culturelle Acquisition de connaissances pour animer et rythmer les activités
-Ateliers à partir des apports théoriques Capacité à expérimenter et mettre en œuvre des connaissances théoriques
UE 2 Construire la personnalité professionnelle
50 h 5 TP
-Eurythmie Capacité à se mettre en mouvement et à mettre un groupe en mouvement

-Chant Capacité à s’accorder avec les autres
-Arts plastiques Capacité à se connaître au travers d’une pratique artistique
UE 3 Favoriser le lien social 50 h 5 TD
-Approches du travail en équipe au travers de différentes méthodes Capacité d’intervention, d’initiative individuelle et de travail en équipe, capacité à élaborer un projet en équipe
-Techniques d’animation et pratique du dialogue Développement des capacités à travailler avec les autres et à animer des groupes
-Analyse de situation et analyse de pratique Capacité à auto-évaluer et inter-évaluer situations et pratiques de travail
-Gestion des relations sociales et des conflits Développement de compétences personnelles et relationnelles

UE 4 Les réseaux socio-culturels et artistiques et leur environnement juridique et économique 50 h 5 TD
-Connaissance des réseaux socio-culturels et artistiques – rencontre de structures Capacité à se situer dans l’environnement socio-culturel et artistique national et local
-Connaissance et construction de réseaux sociaux Capacité à s’inscrire dans des réseaux sociaux et à analyser l’environnement professionnel

-Construction et gestion de projets Capacité individuelle à préparer, présenter et concrétiser un projet dans un contexte social donné
-Approche des démarches – qualité dans le domaine socio-culturel et artistique et management humaniste Capacité à s’inscrire dans un processus d’évaluation des projets et des pratiques de travail et acquisition de compétences dans le travail en équipe
-Législation et réglementation ; environnement économique Capacité à analyser les conditions sociales, politiques et économiques du contexte de travail
UE 5 Stage et/ou Projet pratique 5
Stage et/ou projet pratique dans le domaine social, culturel ou éducatif incluant l’établissement d’un rapport Capacité d’intervention, d’initiative individuelle et de travail en équipe 4 semaines Sur le terrain
Approche du partenariat de projet avec des réseaux socio-culturels et artistiques Acquisition de connaissances en lien avec la capacité à porter et concrétiser des projets 10 TD
UE 6 Mémoire de fin de formation et sa présentation orale 5 Travail personnel

ANNEXE 2

INTITULE D.U. : Acteur  social en éducation artistique et culturelle
sur la base de la pédagogie Steiner-Waldorf

FICHE « MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES »

UE I, II et IV évaluées chacune par un travail noté au moins permettant de vérifier l’acquisition des connaissances sur l’ensemble des thèmes abordés.

UE III, V et VI évaluée sans note, elles seront soit obtenues, soit non obtenues.

UE III évalué sur la pratique par la présentation d’une prestation personnelle dans deux des trois pratiques enseignées (Eurythmie, chant, Arts plastiques).

UE V et VI évaluée sur présentation du rapport de stage et du mémoire de fin de formation avec soutenance orale de chacun des deux écrits.

Le diplôme est délivré si l’étudiant a cumulativement :
– obtenu la moyenne pour chacun des modules I, II et IV, sans coefficient distinctif ;
– obtenu chacune des UE  III, V et VI.

Composition du jury de validation du diplôme

Louis Basco, UAPV
Philippe Ellerkamp, UAPV
Isabelle Dupin, Didascali
Willem Meesters, Didascali

ANNEXE 3

INTITULE D.U. :   Acteur  social en éducation artistique et culturelle
sur la base de la pédagogie Steiner-Waldorf

FICHE « ENSEIGNANTS »

Renseigner le tableau suivant (enseignants et intervenants extérieurs) :

NOM, PRENOM STATUT COORDONNEES
(adresse, tél., fax., courriel, UFR/Université de rattachement pour les enseignants)
Philippe Ellerkamp
MCF, UFR-ip SHS UAPV
Louis Basco
PRAG, Département SIC, UFR-ip SHS UAPV
Damien Malinas
MCF, Département SIC, UFR-ip SHS UAPV
Autre intervenants Département SIC, UFR-ip SHS, UAPV, à définir
Fabienne Cote CPE
Chargé de cours UAPV (ADI) Collège Anselme Mathieu, Avignon
Marie-Dominique Moracchini Directrice Ecole élémentaire
Chargée de cours UAPV (ADI) Ecole Elémentaire Louis Pasteur, Le pontet
Jean-Luc Zaremba PRCE, éducateur spécialisé,
Dr en Sciences de l’éducation,
Chargé de cours UAPV
Alain Findeli
PR, 18°, université de Nîmes,
chargé de mission Structuration du design, coordinateur de la filière Arts appliqués, responsable du Master Design-Innovation-Société et co-responsable du groupe PROJEKT.
alain.findeli@icloud.com
alain.findeli@unimes.fr

Isabelle Dupin
Formatrice Didascali, intervenante université de Nîmes     Isabelle Dupin, 17 impasse de la Seigneurie 84410 Flassan
06 30 58 42 63 iah.dupin@gmail.com
Willem Meesters
Formateur Didascali, responsable de l’établissement 1235 Chemin de Bel Air 84570 Méthamis 06 71 72 48 25 w.meesters@didascali.org
René Becker
Formateur biodynamie Ravry 71250 Château   06 18 07 05 69  rene.becker@wanadoo.fr
Praxède Dahan Eurythmiste, formatrice Didascali 80 chemin des Engarouines 84570 Malemort  tél 06 33 33 03 41 praxede.dahan@free.fr
Nienke Maas Art-thérapeute, formateur Didascali, intervenante université de Nïmes Route d’Alès 30200 Sabran 06 75 48 59 15   nienkemaas@hotmail.com
Bodo von Plato Conférencier, formateur au Goetheanum, Suisse von.plato@goetheanum.ch
Jost Schieren PR, Sciences de l’éducation, Université d’Alanus (Allemagne),
Directeur de l’institut de pédagogie scolaire et de formation des professeurs schieren@t-online.de
jost.schieren@alanus.edu

ANNEXE 4

INTITULE D.U. :    Acteur  social en éducation artistique et culturelle
sur la base de la pédagogie Steiner-Waldorf

FICHE « BUDGET PREVISIONNEL »

DEPENSES PREVISIONNELLES RECETTES PREVISIONNELLES

Personnel :

heures d’enseignement : 210

charges sociales : 13 200
prime responsabilité pédagogique  : 1600 (40 heures max.)

Frais de gestion détaillés :

Charges de structures :
location salles à l’Université : /
¼ ETP agent administratif Université: 6 000

Frais de structure Didascali : 15% ETP cadre : 5 400

Déplacements  et autres frais de mission pour les intervenants: 2 400

Publicité : 1 000

Prélèvements :

Droits de scolarité :

Formation continue : 2 000 * 5 + 2 800 * 7 = 29 600

formation initiale : /

Subventions :

/

Autres financeurs (précisez) :

TOTAL : 29 600

TOTAL : 29 600

En complément, le lien vers le descriptif sur le site de l’Université :

http://www.univ-avignon.fr/fr/formations/choix/fiche/diplome/diplome-duniversite-acteur-social-en-education-artistique-culturelle/presentation.html

Publicités

A propos gperra

Professeur de Philosophie
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les anthroposophes à l’Université d’Avignon

  1. sydn dit :

    Bonjour,
    le lien que vous donnez à la fin n’est plus valide, et en recherchant sur le site de l’université d’avignon, sous le même intitulé, la mention « Steiner Waldorf » à disparue. Le responsable serait désormais Philippe Ellerkamp et non plus Willem Meesters. L’université aurait-elle révisée sa position, ou est-ce juste un moyen de masquer l’implication anthroposophique ?

    • gperra dit :

      La Présidence de l’Université d’Avignon a pris la décision de la fermeture pure et simple de cette formation. C’est pourquoi elle a effectivement disparue des publications en ligne de l’Université. C’est une bonne nouvelle pour l’Université en général et en particulier pour les étudiants qui par ce biais auraient pu tomber entre les mains des anthroposophes. Merci à ceux qui ont le courage de faire leur devoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s